Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Pour une campagne de non violence  ou de cessation des guerres au BET, une équipe de jeunes issus de la région a entrepris des visites dans plusieurs localités de la région.

Cette équipe est composée entre autre d’un malheureux devenu Directeur par la force des circonstances; de quelque esprits pas du tout sincères car voulant eux aussi devenir responsables à un titre ou à un autre à l’issue de la tournée. Signalons que parmi nos colombes figure aussi des flics (sûrement des agents de renseignements). Remarquez vous que pas un seul d’entre eux n’appartient à une ONG ; une Société Civile ; une Association ? 

Déjà l’aspect d’un pré-campagne ou d’un service en attente d’une contre partie plane sur l’esprit de beaucoup d’observateurs. Comme qui le dirait : «Toute décision d’un patron, même la plus idiote, est aussitôt validée par des études menées par ses subordonnés». N’étant  pas le patron et moins encore un subordonné, je suis libre d’esprit de donner mon avis sur le fameux rapport sanctionnant la  mission.

 

D’abord ce rapport ne devrait pas être rendu public si l’on croit à tout ce qu’il contient. Sinon; comme voudrait le principe, le produire en exemplaire très réduit et le garder sous secret pour ne pas que les frères compatriotes ne prennent connaissance des réalités du Nord  et être enfin la risée des autres.


Imaginez qu’une région pourvoyeuse de la majorité des chefs d’Etat que le Tchad ait connue se lamente de l’absence des choses vitales comme l’eau, dispensaires, vétérinaires, sécurité, pire encore : écoles. Voila  suffit comme preuve que l’esprit belliqueux des hommes du BET vient du fait que nous ne soyons pas instruits ; qu’on n’est pas à la page de ce siècle où le respect de droit l’homme est une valeur reconnue et scellé par l’humanité tout entière sous une appellation dite "Principe Universel de Droit de l’Homme". Les révélations contenues dans le rapport montrent à suffisance que non seulement nous reconnaissons notre incapacité  à diriger un pays mais là déçus nous refusons  que le pays soit bien dirigé. Cet esprit de maintenir sa propre région dans l’extrême pauvreté pour des intérêts égoïstes relève d’un comportement inhumain que personne ne saurait expliquer, même le diable en personne ne saurait répondre au pourquoi. Là, mes frères, laissez moi dire que nous avons volé la vedette au satan.


Mes chers frères une fois de plus ce rapport m’accable. C’est la faute à qui ?  Plusieurs fois les fils  du BET devenus numéro un de ce pays ne peuvent pas penser sortir leur région de la soif pour que les troupeaux de leurs parents n’en meurent ou les sauver des maladies bénignes. Qui croyez vous tromper en tenant des discours lénifiants saupoudrés de notre devises, unité-travail-progré  alors que chez nous même les terrains sont minés par l’action directe de nos propres frères  et de leurs complicités avec la Libye.


Les palmerais asséchées et fautes d’écoles la région est désertée  de ses jeunes qui, viennent peuplés les autres provinces et alourdir les foyers de leurs hôtes qui eux même se cherchent. J’accuse tout ceux qui disposent de moyen mais qui refusent d’investir chez eux. Oui, car en effet s’ils rentrent chez eux et c’est surtout en des occasions de missions d’Etat, ces pauvres d’esprit n’ont de camps de passage que chez leurs pauvres parents. Je me demande qui leur dissuade de construire chez eux.

 

Surtout les auteurs du fameux document, votre mission étaient de nature à faire une évaluation des tristes réalités du BET qu’une campagne contre les guerres fratricides. La réalité est pour ma part ahurissante, la situation est plus grave que vous ne la croyez. vous devriez pour cela lancer des appels de détresse à l’endroit des œuvres de bonnes  volontés  qu’elles soient des organisme financiers ou des institutions financières pour discuter et obtenir des financements des programmes de développement au BET. Créer comme par le passé une " Mission de Réhabilitation" qui se voudra un cadre de moralisation et de défense de ses intérêts.

 

A en juger par ma critique, vous conviendrez avec moi chers lecteurs que jamais nous n’avons été la priorité des dépenses publiques malgré  tous ces fils du Nord passés à la tête du pays.

Nous sommes tout à fait d’accord que  le BET n’est pas au dessus des autres provinces, mais être président de la république et avoir de l’égard pour sa région n’est pas aussi mauvais.

 

                                                                                                                     

                                                                                                      Dakar, le 07 Décembre 2009

                                                                                                            

                                                                                                                    BENETI 

Contact : tchadienos@yahoo.fr