Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

025072011125901000000idrissdeby.jpg

Deby perd ses amis en soutenant Kadhafi 

 

Qui a dit que la politique est un art complexe mais il faut la faire avec beaucoup de vigilance et de manipulation. Mais surtout il faut gérer tous les adversaires et amis en même temps en les confrontant entre eux, c’est la feuille de route Deby depuis maintenant plus de 20 ans. L’objectif premier de Deby depuis son arrivée au pouvoir est de maintenir des relations solides avec le trio (France, Libye et Soudan). Pour le dictateur tchadien l’amitié avec ces trois pays est indispensable pour garder le pouvoir le plus longtemps possible. Peut être il a raison. Depuis que le Tchad a accédé son indépendance en 1960, les ingérences directes de ces trois pays dans les conflits inter-tchadiens ont eu des effets négatifs.

 

Deby a des qualités incroyables pour tromper, diviser et manipuler les gens. L’homme fort de Ndjamena a pu convaincu le trio lorsqu’il était en rébellion en 1990 au Soudan. C’est avec l’aide de ce trio que Deby a réussi à chasser Habré du Tchad. Ce qui est exceptionnelle,  c’est la première fois qu’un chef rebelle tchadien soutenu par ce trio France-Libye-Soudan. A l’époque, Deby disait aux soudanais qu’il va ouvrir la porte aux organismes et à l’état soudanais de pratiquer leur politique d’exportation de la culture soudanaise en toute liberté sur le sol tchadien lorsqu’il deviendra président. Aux français, il leur disait qu’il va travailler pour eux sur tous les domaines, surtout renforcer la France-Afrique.  Et aux libyens il dit ceci «  Une fois je serai au pouvoir, je ne revendiquerai jamais la bande d’Aozou, je reconnaitrai que cette partie du pays appartient bel et bien aux libyens. En plus, je démantèlerai la rébellion libyenne installée par Habré à Ndjamena. Toutes ces promesses seront-elles tenues ?

 

Depuis son arrivée au pouvoir, Deby a eu quelques problèmes de circonstances avec ce trio mais il parvient toujours à régler en amiable quelque soit le degré du problème. Depuis que le guide de la révolution libyenne Kadhafi a été pris pour cible par l’occident, les choses ont changés : C’est par ce que Sarkozy était le chef de fil de ceux qui veulent chasser le guide et Deby soutient la résistance libyenne face à l’insurrection des libyens opprimés depuis plus de 41 ans. L’un des objectifs de natif de Neuilly-sur-Seine est de se débarrasser de ce fou de Kadhafi qui n’hésitait pas à dire non à l’occident. Et Deby a peur d’être déboulonné après le départ du Guide par une éventuelle rébellion tchadienne aidée par un futur homme fort à Tripoli installé par les occidentaux. Voila c’est pourquoi cette fois ci Deby se retrouve devant une équation très difficile à résoudre. En outre, comment comprendre que le Soudan soutient la rébellion libyenne et le régime tchadien mais pas la rébellion tchadienne et la France alors que l’UFR soutien la CNT (conseil nation de transition) en espérant avoir un régime anti-Deby s’installer en Libye. Le dictateur tchadien soutien le régime soudanais et la droite au pouvoir en France mais pas la rébellion libyenne. La France soutien le sud-soudan, la rébellion libyenne et soudanaise mais pas le soudan alors que ce dernier soutient fermement le CNT et a une lutte à mort contre le fou du Syrte. Le MJE la rébellion soudanaise dirigée par le protégé de Kadhafi Dr Khalil soutient le régime libyen et le sud-soudan mais pas Deby.

 

Ce qui est sûr, l’insurrection libyenne a compliqué les relations entre plusieurs pays amis, et que chaque pays concerné de prés ou de loin dans ce bourbier libyen  tente de jouer un rôle déterminant pour soit se protéger ou soit bien se positionner pour brouter le pétrole libyen après  la guerre. C’est pourquoi tout le monde est obligé de perdre ces alliés de longue date.

 

Oumani Salah