Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 


Bahar Abou Idriss Garda, rebelle du MJE

CPI: Justice pour les soldats sénégalais au Darfour Tués

L'ONDH, la RADDHO, Réseau Equitas-Sénégal pour l'Éducation aux Droits Humains, AJGADEP, WARIPNET, ADHA Et le Darfur Consortium réclament justice

 

La Cour Pénale Internationale ouvrira ce lundi 19 octobre des procédures A l'Encontre du commandant rebelle soudanais Abu Garda, l'opportunité de Rendre enfin justice aux soldats de la paix africains Tués au Darfour, dont des Sénégalais.

 

Bahar Idriss Abu Garda est Accusé d'être responsable de l'attaque d'assiette Une de la Mission de l'Union africaine (UA) à Haskanita, au Soudan, le 30 septembre 2007.  Lors de cette attaque, un soldat sénégalais et onze soldats africains de maintien de la paix de la Mission de l'Union africaine au Soudan (MUAS) Tués Ont été, et au moins huit autres Blessés au sérieux.

 

Ces soldats africains de maintien de la paix remplissaient Une mission essentielle de protection des populations civiles, par exemple en conduisant des Patrouilles pour Protéger les femmes contre les viols et Les Attaques lorsqu'elles sortaient des camps de Déplacés pour aller chercher du bois ou de l 'eau. 

 

Citation D'UNE ONG: «L'action de la Cour SOULIGNE l'importance des missions de la paix et la gravité des crimes commis contre la mission de l'Union africaine au Soudan. Ces crimes ne DOIVENT pas rester impunis ».

 

Grâce à l'action de la CPI, l'Union Africaine - Qui avait appelé les auteurs de crimes de de de CES Une Juges Etre - Ainsi que le Sénégal et les autres pays africains AYANT perdu des soldats auront enfin l'occasion de voir les auteurs de la SCÉ de des crimes punis et justice Rendue aux Victimes et a leurs familles.  

 

La mission de la Cour est d'enquêter sur les crimes les plus graves - les crimes de guerre, crimes contre l'Humanité et génocide - et de Poursuivre Leurs auteurs. Elle a Été mandatée par le Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations unies pour enquêter sur les crimes commis au Darfour, en plus d'être sollicitée par Plusieurs autres pays africains (la République Centrafricaine, la République démocratique du Congo et Ouganda L ' ) Pour les secouriste à faire justice Sur leur propre territoire.

 

Pourtant, Plusieurs pays africains, dont le Sénégal, SE Sont Récemment Exprimés contre le travail de la CPI au Soudan, l'accusant d'être Une cour contre l'Afrique.  

 

Citation ONG: «J'espère que le Sénégal saisira l'opportunité de cette audience pour saluer le travail de la Cour, UNE Qu'il Récemment décrié. Le Sénégal Doit Soutenir le travail de la Cour en Faveur des Victimes au Darfour, Qu'elles Soient des populations civiles ou des soldats de maintien de la paix ». 

 

Les pays d'Afrique Ont très tôt Soutenu La mission de justice de la cour et Ont joué un rôle de création de Dans primordiale SA. Plus de vingt pays africains Ont contribué à Fonder la Cour, et aujourd'hui ils representent 30 des 108 États parties à la CPI.  Le Sénégal A ETE Le Premier ministre paie à ratifient le Statut de Rome.  Ce soutien précieux et essentiel Dans la lutte contre l'impunité sur le continent Doit être maintenu.

 

FIN

 

                                                                                          Fait à Dakar, le 18 octobre 2009

 

Les personnes Suivantes Sont disponibles pour l'entrevue:

--          Djibril Baldé (Darfur Consortium) 70 106 36 79

--          Philippe Diouf (Réseau Equitas-Sénégal pour l'Education aux Droits Humains) 776337003

--          Lamine Kaba (AJGADEP) 76 6972493