Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:Urgent- Le blogueur Mahaydine Babouri libéré grâce à une médiation familiale //Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Tchad
PRESSE

27.09.2012

La coupe est pleine

Des journalistes tchadiens excédés ont décidé de réagir au "harcèlement judiciaire" à l'encontre du directeur du journal indépendant N'Djamena Bi-Hebdo, Jean-Claude Nekim. Depuis des années, cet homme tient à bout de bras, avec son équipe, l'une des rares publications qui osent critiquer le régime du président Idriss Déby et réclamer un Etat de droit au Tchad. Courant septembre, Jean-Claude Nekim a été condamné pour "diffamation" à un an de prison avec sursis, sans compter une amende -substantielle- de 1500 euros et trois mois de suspension de parution de N'Djamena Bi-Hebdo.
Il avait publié un extrait d'une pétition de syndicalistes contre le pouvoir. 

Jean-Claude Nekim était à nouveau convoqué devant la justice le 25 septembre pour "outrage à magistrat" pour avoir publié une caricature des magistrats dans son journal. Le collectif de journalistes tchadiens, avec le soutien de Reporters sans frontières et de membres de la société civile tchadienne, a lancé le 27 septembre ce numéro unique en français et en arabe, baptisé Le Journal des Journaux, et diffusé à 5000 exemplaires.

Source: courrier international