Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

République du Tchad

Front pour le Salut de la République(FSR)

Dignité – Justice – Développement.

 

Communiqué N°0007/FSR/BE/2013.

 

Condoléances – Condoléances – Condoléances

Nous avons appris avec tristesse et consternation le décès du frère Hussein Kotti suite à une maladie en Suède. Rappelons que ce dernier a été contraint à vivre en exil à l’issue de l’intimidation, de la répression et de la terreur perpétrées par le régime de Ndjamena contre tout tchadien qui ose lever le petit doigt pour dénoncer ce genre de pratique.

Le frère Hussein Kotti était parmi les premiers tchadiens à avoir choisi l’exil afin de pouvoir sauvegarder leur dignité. Lui et d’autres camarades, à l’instar de feu Adoum Moussa Seif, ont préféré la proximité. C’est la raison qui les avait conduits à s’installer à Cotonou. Malheureusement ce choix a été fait en méconnaissance du despote de Ndjamena. Ce dernier grâce au pétrodollar, il arrive à disposer des bras longs capables d’atteindre ses opposants. Surtout ceux qui ont fait le choix de la proximité. C’était ainsi que nos frères se trouvant au Bénin et au premier rang desquels figurait le défunt Hussein Kotti, ont été arrêtés et ont failli être livrés à Ndjamena n’eut été la vigoureuse mobilisation des organisations des droits humains.

A l’occasion de ces douloureuses circonstances, le Front pour le Salut de la République (FSR), militants, combattants, sympathisants, haut commandement militaire et direction politique adressent leurs condoléances les plus attristées à la famille du disparu. Implorent le Tout Puissant pour que la terre lui soit légère et qu’il sera compté in cha Allah parmi ceux que Dieu accueille dans son vaste paradis.

Nous sommes à Dieu et nous lui revenons.ولنبلونكم بشيء من الجوع والخوف ونقص في الاموال والأنفس وبشر الصابرين الذين اذا اصابتهم مصيبة قالوا انا لله وإنا اليه راجعون. صدق الله العظيم.

Par ailleurs, nous prions Dieu pour qu’il console les cœurs meurtris des siens.

 

Fait à Djimézé-Hamra le 05 février 2013.

 

Pour le Bureau Exécutif du Front pour le Salut de la République (FSR)

 

Docteur Ali Gaddaye.