Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué N°008/CSCJT/CD/2012

arton8911.jpg


Condamnation et rejet de la sentence dictée par Deby aux magistrats qui l’ont prononcée


Il est de notoriété publique que le pouvoir judiciaire au Tchad est totalement inféodé à Deby. D’ailleurs, la notion de séparation  des pouvoirs n’a pas droit de cité au Tchad. Les trois leviers du pouvoir se trouvent concentrer entre les mains du despote de Ndjamena. Le tout est régi et ordonné par ses soins. Rien n’échappe à son contrôle. La parodie de justice organisée pour masquer la réalité, ne trompe personne. Tout comme la mascarade orchestrée à travers les Responsables religieux qui visait à endormir les vaillants salariés tchadiens, a été trop vite démasquée par les responsables des organisations de la société civile.

Bref, il est établi que Deby joue gros. Il joue en l’occurrence avec le feu. Il doit se rendre à l’évidence qu’il ne pourra plus faire taire les Tchadiens. Ne dit-on pas que cabri mort n a pas peur de couteau. En effet, les Tchadiens ont été abusivement roulés dans la farine. La coupe est maintenant pleine. Les revendications qu’ils présentent sont légales et légitimes. Ils n’ont revendiqué que leur dû. En conséquence, ils ne sauront reculer devant personne. Deby serait mieux inspiré de faire prévaloir la raison. Faute de quoi, il aura à gérer un tsunami à la tchadienne. Car, tous les tchadiens ont gros dans le cœur. Ils n’oublieront jamais que Deby a transformé les ressources générées par le pétrole du Tchad en une malédiction. S’il faut ajouter à ce mal profond les effets des différentes intempéries (famine, inondation etc.…) qui ont secoué des pans entiers des couches vulnérables et qui sont encore gavés dans les mémoires des populations.

Le Collectif tient à fustiger le ridicule et oppose un rejet sans appel à cette mascarade de sentence et condamne avec la plus grande fermeté l’acharnement de Deby et son système contre les forces vives de la nation.

Il tient à rappeler à la communauté internationale son devoir de solidarité à l’égard d’un peuple victime de l’injustice et qui croupit sous la menace d’un régime qui n’a ni foi ni loi. Ce régime est capable de réprimer dans le sang toute contestation sous quelle que forme qu’elle soit. Pour éviter le pire, la vigilance de la communauté internationale ne doit pas faiblir. Pour ce faire, le Collectif lance un appel pathétique à toutes les organisations syndicales de part le monde et aux partenaires du Tchad en particulier la France, l’Union Européenne et les Etats Unis de bien vouloir continuer à soutenir les justes revendications des travailleurs tchadiens.

 


                                                Fait à Oum Alsahwa le 19 septembre 2012.


Pour le Collectif pour le Soutien des Causes Justes au Tchad (CSCJT)

Le Président du Comité Directeur

Mohamad Ali Alidrissi Alhassani