Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Groupe-travailleurs-CST.jpg

Au Tchad, plusieurs responsables techniques et administratifs, des hauts cadres de la Compagnie Sucrière du Tchad (Ex-Sonasut), ont été abusivement virés de leurs fonctions depuis quelques mois sans que leurs  infractions, ne leur soient notifiées.

Parmi  ces cadres,  se trouvent des personnes qui ont consacré toutes  leurs vies et leurs carrières pour le rayonnement économique de cette institution.

Aujourd’hui, ce qui étonne les observateurs étrangers de ce dossier,  est le silence irrationnel des autorités tchadiennes devant ces licenciements contraires aux législations en vigueur qui régissent les sociétés publiques ou privées au Tchad.

Le Tchad est l’unique  pays d’Afrique et du monde qui se distingue tristement  par ses violations flagrantes et légendaires des règles qui régissent les conventions sous-régionales et internationales dont il est le signataire.

Ces contraventions répétées  des droits élémentaires et des instruments internationaux,  font de ce pays et de ses dirigeants, les principaux acteurs qui découragent le retour des cadres valeureux et incitent à l’émigration d’autres compétences locales.

Cette question des licenciements abusifs des responsables techniques et administratifs de la Compagnie Sucrière du Tchad (CST), pose en termes de justice  sociale, l’épineuse problématique de l’indépendance des juridictions nationales  tenues en laisse par les tenants et les aboutissants du pouvoir.

Les autorités tchadiennes doivent  impérativement,  rompre le silence sur cette situation, pour se prononcer définitivement en faveur des citoyens tchadiens lésés et abusés dans leurs droits légitimes afin de leur  trouver une solution proportionnelle au tort moral causé à leur encontre par leur réintégration dans leurs fonctions respectives.

La rédaction du  blog de makaila