Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Front de Libération  Nationale  du Tchad

       ( FROLINAT-La première  Armée )                                               Vaincre ou Mourir

 

Rappel d’urgence dans le but de se compléter pour que la réalisation de la réconciliation nationale, ne soit pas un vain mot, mais qui doit avoir sa place dans la concorde, pour faciliter la compréhension et la coordination entre les fils du pays.

Il faudrait donc et absolument retrouver une solution du problème Tchadien dans le conflit qui les oppose actuellement en cette situation de guerre civile qui continue sans arrêt.

Car pour ramener la paix et la justice au peuple Tchadien qui a beaucoup souffert dans cette guerre civile , et dont les belligérants en savent la cause, pour restaurer un pouvoir démocratique au peuple Tchadien.

Car la gestion de la manne pétrolière qui devient une souffrance inouïe aux populations  Tchadiennes, sans paix ni consensus politique depuis les heures des indépendances africaines dans les circonstances actuelles.

Cette paix est foulée aux pieds par la puissance colonisatrice et le régime présidentiel actuel aidée par elle, ceci dit sans compter le nombre des réfugies tchadiens qui augmentent de plus en plus dans les pays voisins et l’afflux continue.car l’insécurité alimentaire et la pauvreté par oppression qui s’ajoute les obligent à quitter et ne pas tenir avec leurs familles, dans cette calamité qui gangrène la situation pleine de détournements des deniers publics où certains  par mercantilisme et clientélisme au quelle s’ajoute aussi les corruptions, la malhonnêteté politique, dans la vie administrative et politique du Tchad.

Cependant, cette paix est valable pour une révision constitutionnelle pour assainir les institutions sociales, culturelles, politiques et économiques.

A cet effet, l’ancienne puissance coloniale qui est la France doit prendre ses responsabilités dans ces moments actuels, car avec ses armées présentes dans tous les endroits du pays de manière stratégique augmente la déstabilisation du pays fondamentalement.

Ainsi que l’Union Africaine (U .A), doit réviser sa position politique dans la résolution du problème douloureux qui devient incompatible avec la situation actuelle et la façon de vivre du peuple Tchadien, concernant la paix des pauvres Tchadiens qui souffrent chaque jour dans une vie qui coûte très cher avec leurs familles, sans oublier les déplacements forcés qui remettent en mauvaise posture les relations bilatérales avec les pays voisins et vu le régime dictatoriale du président IDRISS DEBY ETNO, incapable de gérer l’administration  du pays se retrouve aujourd’hui dans cette impasse sans issue.

Il devient un fléau dans cette situation de crise aigue pour résoudre le problème Tchadien, au lieu de s’enfoncer dans cette situation de pouvoir embourbé dans la guerre civile qui dénature les institutions de l’Etat difficile à reconstituer.

Ceci dit , que les Tchadiens sachent ou qu’ils se retrouvent que l’économie de leur pays est bafouée, et pour remettre la pendule à l’heure, il ne semble pas être facile à retrouver la solution, dans une paix favorable au développement économique et social.

Par ailleurs, que l’O.N.U. ( Organisation des Nations Unies) sache qu’ un pays en désespoir, et en dégradation dans les milieux actuels de la guerre civile qui ronge les institutions de l’Etat et le vide avec une amertume sans réserve n’arrivera jamais à reconstituer son économie nationale.

Donc aucune paix juste et raisonnable n’est en vue, le président actuel en la personne d’ IDRISS DEBY ETNO, refuse fatalement de revenir sur la table ronde pour chercher la solution de la crise et de la paix indéfectible souhaite par tous les Tchadiens sans réserve et les paysans sans secours des produits alimentaires.

Cependant, le pays dont le sous-sol riche en Uranium, en diamant, en manne pétrolière est jeté à la merci des exploitants, tandis-que le cheptel évalué à huit (8) millions de têtes de troupeaux à l’époque ne représente aujourd’hui que le tiers, sans compter la faune non négligeable, en plus sans oublier la mise en valeur des Lacs Tchad et IRO pour des investissements restés oubliés.

La présidence actuelle au pouvoir, installée depuis 1990 en décembre avec un régime dictatorial, purement tribal, qui depuis ce temps de 21 ans et plus,  ne vie que dans la guerre civile, 1 à 2 milliards de dollars Américains, retiré du produits pétrolier, dont la gestion reste inconnue jusqu’à nos jours sous le contrôle d’un clientélisme reconnu, se trouvera un jour devant le contrôle de l’histoire Tchadienne.

 

 

Fait  le 24 avril 2012  

 

                                                                     AlHADJ  MAHAMAT ABBA SEID

                                                               Président du conseil suprême du FROLINAT-la première  Armée