Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Communiqué de presse: l

Le rdpl ne condamne ni ne dénonce la visite d'Idriss Deby en France.


Le Président Idriss Deby Itno effectue ces jours-ci une visite de travail en France, à l’invitation du Président Français, M. François Hollande. Des voix se sont élevées, de plus en plus véhémentes, dans le milieu de l’opposition tchadienne pour dénoncer et condamner cette visite. Bien qu’il en soit tout autant choqué et indigné, en raison de la nature même de cet invité d’un autre horizon humain, le rdpl ne dénonce ni ne condamne cette visite du président tchadien à son homologue français. Il ne s’agit-là que des relations, somme toute, normales entre deux Etats souverains, s’inscrivant dans la logique, sinon dans  l’impératif catégorique de la « raison d’Etat ». Dans l’intérêt même du peuple tchadien, il n’est nullement souhaitable que ce lien d’amitié et de coopération entre la France et le Tchad ne soit rompu par les agissements d’un tyran mal illuminé et déjà isolé sur les plans tant national qu’international.

Cependant, autant le rdpl est choqué par cette visite d’Idriss Deby en France, autant il est choqué et indigné de l’attitude de l’opposition tchadienne dans son ensemble qui brille par sa léthargie et son manque d’imagination politique. Il est étonnant, en effet, qu’en ces tristes moments où les orages s’épaississent dans le ciel tchadien, et que le doute existentiel s’empare de la majorité de nos concitoyennes et concitoyens, l’opposition s’accroche à la triste disparition de M. Ibni Oumar Mahamat Saleh, pour l’instrumentaliser et en faire ainsi une plus-value politique. C’est regrettable !

Il est regrettable, en effet, de rester ainsi agrippé, telle la mère de Sisera, et scruter l’horizon français pour espérer y voir arrivée une hypothétique action libératrice. Aussi, nous en appelons à l’opposition tchadienne : nous l’invitons à s’imposer une unité d’action autour d’un programme d’alternance politique crédible ! « Exiger que toute la vérité soit faite sur les conditions de la disparition de M. Ibni Oumar Mahamat Saleh », n’est pas un projet politique. Quoique légitime, nécessaire et indispensable à la manifestation de la vérité, il ne saurait constituer, à lui seul, un programme politique pour une opposition qui aspire à une alternance démocratique dans le pays. De même, les rassemblements de foules solitaires qu’on entrevoit sporadiquement, ici et là, ces derniers jours à Paris, sans constance ni concertation, ne mèneront à rien sans une saine remise en cause, sans une douloureuse mais nécessaire et inévitable  autocritique de toute l’opposition dans son ensemble.

 

Le rdpl appelle, de ce fait, l’opposition tchadienne à un toilettage complet de son parcours, à l’examen de sa conscience et à se débarrasser de son égo pour parfaire son unité autour d’un programme politique et d’un homme de la situation, qui doivent la conduire à l’alternance politique tant recherchée et attendue dans le pays. Le peuple tchadien, victime de la brutalité du régime d’Idriss Deby depuis 22 ans, n’attend que cela. Mais si rien n’est entrepris dans ce sens sous peu, alors ce peuple, las de son opposition, finira par ne plus faire confiance à cette opposition, ni pour la cause de Ibni Oumar Mahamat Saleh, ni pour aucune autre cause, quelle qu’elle soit.

 

Nous invitons donc l’opposition tchadienne à grandir, à se mettre en mouvement au rythme de sa croissance, au rythme de sa maturité pour enfin prendre la mesure de la gravité de la crise politique et des graves violations des droits de l’homme que connaît notre pays depuis maintenant deux décennies. Cette situation exige des réponses claires et surtout un projet d’alternance politique crédible et concret à proposer. Un projet politique consciencieusement élaboré et librement accepté de tous serait la meilleure base pour le traitement démocratique d’actuels blocages politiques et institutionnels dans notre pays et le sortir de l’impasse. Le chemin qui y mènera ne sera trouvé que lorsque l’opposition tchadienne, dans toute sa diversité, sans distinction aucune, acceptera de s’asseoir autour d’une table pour réfléchir, débattre et trouver de solutions communes, dans l’intérêt commun !

 

Plutôt de que de condamner François Hollande d’avoir accueilli son homologue tchadien (nous préférions qu’il ne le fasse pas),  nous demandons que soit convoquée très rapidement une conférence de l’opposition tchadienne pour réfléchir et faire des propositions alternatives concrètes et crédibles pour le changement qui, de toute façon doit intervenir. La lutte continue et elle doit continuer!

 

Michelot Yogogombaye

Rdpl, Mieux vivre ensemble

Un engagement pour le Tchad

La passion de bâtir, le rêve de construire !

 

 



1 Fichier joint| 37Ko