Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le FPRN par la voix de ses officiels et officiers engagés sur le terrain des derniers événements donne le bilan partiel suite aux derniers combats dans la région de Tissi et Tamassi.

 

Morts et disparus :

 

-Général Sogour Mourno.

-Général Mourna Moursal.

-Colonel Garagoun.

-Colonel Djorou Souleymane.

-Le commandant adjoint de la région militaire d’Adré.

-Le commandant adjoint de la région militaire d’Am-timan.

-Le commandant de la région militaire d’abéché.

-Le commandant adjoint de la région militaire d’abéché.

-Le directeur des renseignements militaires (B2)

 

Et 82 combattants identifiés lors du 1er combat

67 combattants identifiés lors du 2e combat

 

Sont blessés gravement pendant les combats et transférés à N’djamèna.

 

-Le Général Touffa Abdoulaye.

-Le Général Seid Dahab.

-Le commandant adjoint de la région militaire de Goz-Beida.

 

Des nombreux blessés sont évacués dans les hôpitaux d'Abéché, d'Am-timan et N'djamèna qui sont visible de tous.

 

64 blessés graves pris en charge par les forces françaises de l'opération Épervier.

 

Matériels détruits :

 

49 Toyota avec diverses armes lors du 1er combat lors de la 1ère embuscade.

28 véhicules avec diverses armes lors du 2e combat.

 

06 Véhicules VLR.

04 Véhicules de transport de troupes.

09 AML 90.

10 R.A.M.

11 Postes de tir sol-sol.

03 Véhicules montés d’anti-aérien.

 

Matériels récupérés :

 

08 Toyota équipé de sol-sol

03 Véhicules-citernes

26 RPG 7

02 postes de tir Milan

03 Véhicules de 23 mm

 

Côté FPRN:

 

Nous déplorons 33 martyrs dans nos rangs

Et 27 blessés.

 

Matériels FPRN détruits ou disparus

 

07 Toyota

02 RPG 7

01 Mortier 120mm

 

Nous avions dans un premier moment refusé de faire un décompte macabre, car les victimes de deux côtés sont toutes des Tchadiens. Mais le communiqué superficiel du régime d’Idriss Deby Itno nous amène à exprimer la vérité. Une vérité qui sonne comme un glas quand la porte-parole de l’armée française avance que les forces d’Épervier ont été sollicitées pour soigner 64 blessés quand le porte-parole du gouvernement du Tchad annonce que 09 blessés. Où est la crédibilité dans ce sens. Depuis toujours, le mensonge et l’injustice dans toutes ses formes ont été l’essence de la conduite du régime despotique d’Idriss Deby Itno.

 

Pour nous, la vraie question est ailleurs. Il faut savoir comment résoudre le problème tchadien de façon définitive, et non procéder de manière arrogante et macabre à prouver à l’opinion une certaine suprématie. Il faut adhérer aux idéologies exprimant les valeurs de démocratie, de liberté et de justice. Les hommes en armes, les Tchadiens aux vraies valeurs doivent quitter les rangs du régime despotique de Deby Itno qui impose le sectarisme, l’exclusion, la démagogie, la torture, et la dictature.

 

Le Tchad doit se bâtir autrement.

 Source: Tchadanthropus