Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Traduction du communiqué Commun du 10.10.2009 par Hend Harouni le 15.10.2009
Hend Harouni

Communiqué Commun (1)

(Traduit de l’Arabe par Hend Harouni le 15 Octobre 2009)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tunis, le 10 Octobre 2009

L'arrestation du Militant des Droits de l'Homme, M. Abdelkarim Harouni, Secrétaire Général de l’Organisation des Droits de l’Homme « Liberté et Equité » le lundi 05 Octobre 2009 au soir devant son lieu de travail et lui intimant l’ordre de n’ exercer aucune activité politique ou des Droits de l’Homme et de n’effectuer aucune déclaration aux médias, après une série d’harcèlements et de pressions exercées sur lui directement (telles que poursuite , surveillance, contrôle et siège) et indirectement en faisant pression sur le propriétaire du logement qu’il a loué pour le faire sortir de la maison est considéré comme un nouvel épisode parmi d’autres de la série du siège étant en général relatifs à l’action des Droits de l'Homme et plus particulièrement à l'activité de l'Organisation de «Liberté et Equité ».

L’emplacement d'un produit explosif (selon la confirmation d’un Expert) dans le réservoir du carburant de la voiture du Militant Me Abderraouf Ayadi, Membre du Bureau Exécutif de l'Organisation « Liberté et l'équité » (chargé du dossier de l'indépendance de la justice et de la défense) est un autre épisode qui s’ajoute à la série du siège et un nouveau degré de traitement des Activistes dans le domaine des Droits de l'Homme allant jusqu’à mettre leur vie en danger et même à la liquidation physique.
Face à cette situation critique, voire dangereuse, les associations et organisations des Droits de l'Homme:

1) condamnent fermement les graves agressions aux droits de citoyenneté, y compris le droit à la vie et au logement sécurisé subies par les deux Militants Me Abderraouf Ayadi et M. Abdelkarim Harouni et demandent qu'il soit immédiatement mis fin à ces agressions et que les participants à ce crime soient poursuivis ainsi que tous ceux qui sont derrière, quelque soit leur nature.

2) expriment leur solidarité avec les deux Militants des Droits de l'Homme et appellent toutes les consciences libres dans le monde pour les défendre et leur assurer leur droit légitime et non négociable à la liberté d’activité des Droits de l’Homme et tient les autorités responsables de tout ce qui pourrait menacer la sûreté, la sécurité et la dignité de tous les Militants des Droits de l'Homme.

Signataires :

Liberté et Equité
Association Internationale de Soutien aux Prisonniers Politiques
Conseil National pour Les Libertés En Tunisie
Association Tunisienne contre la Torture
Amicale Nationale des Anciens Résistants
Observatoire Tunisien des Droits et des Libertés Syndicales
Observatoire pour la Liberté de Presse, d’Edition et de Création