Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

BAN.jpg

 

République du Tchad

Le Groupe de Réflexion de l'Opposition Tchadienne en Egypte

Lettre ouverte à l'attention de son Excellence Monsieur Ban Ki-Moon

Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies   

New York    Etats Unis d’Amérique.

Excellence,

Nous groupe de Réflexion de l'Opposition Tchadienne en Egypte venons par la présente attirer votre attention sur les effets que peut engendrer la candidature du Tchad en qualité de membre non permanent du conseil de sécurité des nations Unies. En effet notre pays le Tchad vit depuis près d'un quart de siècle sous l'une des dictatures les plus ignobles  et atroces de la planète, les droits de l'Homme sont systématiquement bafoués, personne n'est à l'abri de l'injustice, même les élus ne peuvent prétendre au privilège d’être couverts par leur immunité, les journalistes sont condamnés pour leur opinion et les magistrats ne sont pas du reste pour peu qu’ils s’accrochent au respect de la loi.

Excellence Monsieur le Secrétaire Général, notre souci n'est pas de nuire au Tchad notre chère patrie que nous aimons tant et qui ne mérite pas à nos yeux le pétrin dans lequel Deby l’a engouffrée, mais nous voulons plutôt attirer votre attention sur les conséquences qu'un tel privilège peut produire. Le fonctionnement de l'Etat tchadien n'obéit à aucune logique d’un Etat normal. Il s’agit plutôt d’une véritable chefferie traditionnelle dont les pouvoirs économiques et politiques sont répartis entre les membres de la famille du Président, Général, Sultan, Docteur Idriss Deby Itno. Par ailleurs, nous nous faisons le devoir de vous informer et à travers vous la Communauté Internationale des risques de déséquilibre que Monsieur Idriss Deby pourrait faire peser sur l'Organisation des Nations Unies étant entendu que notre avenir et l'avenir du monde dépendent d’un fonctionnement équilibré du système des Nations Unies alors que le premier défaut du Président tchadien est son instabilité.

Excellence Monsieur le Secrétaire Général si l'ONU peine à prévoir les tragédies humaines, c'est parce que des hommes et des femmes incultes et amorales tel que Idriss Deby accèdent au pouvoir par la voie des armes et s'y maintiennent à vie grâce à la passivité de l'ONU et surtout à la complicité de certains dirigeants du monde libre qui trouvent des intérêts à travers de tels  monstres. Monsieur le Secrétaire Général, si le Soudan vit une tragédie humaine depuis plus de dix ans, c'est parce que Idriss Deby a créé et continue de soutenir la rébellion du Darfour. Monsieur le Secrétaire Général, la Centrafrique est également au bord de l'explosion parce que le Président tchadien veut faire de ce pays souverain une région du Tchad. Monsieur le Secrétaire Général, ce n’est nullement le produit du hasard si le Président Idriss Deby est le seul Chef d'Etat à n'avoir jamais occupé la présidence tournante de l'Union africaine, ni n’avoir été  reçu par un Président des Etats-Unis d'Amérique malgré l’écrasante longévité de son règne.   

Nous rappelons pour mémoire afin d’illustrer l’inconstance de l’homme, lors de l'élection du Président de la commission de l'Union Africaine, tous les pays africains francophones y compris le Tchad avaient décidé de soutenir le candidat de l'Afrique Centrale zone dont le Tchad fait partie intégrante. Malheureusement et à la surprise générale de ses pairs francophones, Monsieur Idriss Deby leur a tourné le dos à la dernière minute pour apporter son soutien à la candidature de l'Afrique Australe.

La démarche initiée par le Tchad pour devenir membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, constitue un motif de très grandes inquiétudes pour le peuple tchadien. Cette inquiétude se justifie en partie par le fait que monsieur Idriss Deby est le gendre du premier responsable Djandjawid du Darfour recherché par la Cour Pénale Internationale. Ne dit-on pas que qui s’assemble se ressemble ? Autrement dit ce Monsieur peut être tout sauf un homme de paix. Les exemples de ce type sont nombreux voire très nombreux.

Quant à sa gestion des affaires internes, le constat est sans appel comme le démontre le classement du Tchad en queue de peloton sur l'ensemble des indices de développement humains internationalement admis. Le quotidien des tchadiens est jalonné d’ une sécurité organisée par le système pour masquer les violations massives des droits de l’Homme (liquidation physiques parfois par empoisonnement des opposants politiques, des militaires et même des simples citoyens), et les détentions extrajudiciaires qui peuvent se prolonger pendant des années.  

La mauvaise gouvernance a installé le pays dans un désastre généralisé allant de la dépravation à outrance des mœurs en passant par la paralysie du  secteur de la santé à la catastrophe du système éducatif avec des taux de réussite à un chiffre notamment au baccalauréat. Avec un palmarès si sombre, comment peut-on prétendre devenir membre non permanent du conseil de Sécurité et régler les problèmes auxquels le monde fait face alors qu'on est incapable de résoudre ses propres problèmes?    

Avec toute la considération que nous vous devons Excellence Monsieur le Secrétaire Générale, le Groupe de réflexion de l'Opposition Tchadienne en Egypte vous demande de bien vouloir penser au peuple martyr du Tchad qui est réduit au silence par la sédimentation des humiliations et des hontes. En effet, donner ce privilège à Monsieur Idriss Deby qui n’est autre que l'incarnation de la barbarie et du népotisme, équivaut à une autorisation sans limite de l'impunité. C'est pourquoi, nous, les tchadiens traumatisés par vingt trois ans de dictature féroce, sommes très inquiets de la suite car souvenons-nous, le simple fait de participer aux événements du Mali a été interprété par monsieur Deby comme étant une légitimation de son pouvoir et le résultat est connu de tous. Aujourd’hui les prisons regorgent d'élus, de journalistes, des militaires et des simples citoyens dont le tort est pour certains d’avoir dénoncer les dérives du régime et pour d'autres d'avoir oser critiquer ses aventures notamment la malienne qui a couté la vie à plusieurs soldats  tchadiens juste pour permettre à Monsieur Deby de détourner l'opinion nationale des préoccupations des tchadiens mais surtout de se faire craindre par ses pairs oubliant que la grandeur ne s'impose pas mais elle se mérite.

De ce qui précède, nous tenons à informer, Excellence Monsieur le Secrétaire Général vous informons que la candidature du Tchad comme membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU est inopportune et elle n'émane aucunement de la volonté du peuple tchadien. Il s’agit plutôt d’une manœuvre du dictateur Idriss Deby qui cherche une légitimité internationale pour mieux étouffer son peuple et envisager sereinement une succession monarchique du pouvoir. Compte tenu des conséquences tragiques qu'un tel acte pourrait engendrer sur des millions de tchadiens, nous vous demandons de bien vouloir reporter la requête en attendant l'instauration d'un Etat de droit respectueux des valeurs universelles auxquelles aucun Etat digne ne peut se soustraire telles que la liberté, la démocratie et le respect des droits humains.

En vous souhaitant bonne réception, et dans l’attente d’une réaction à notre requête, nous vous prions Excellence Monsieur le Secrétaire Général de bien vouloir agréer l’expression de notre très haute considération.   

Fait au Caire le 08 septembre2013.

Pour le Groupe de réflexion de l’opposition tchadienne en Egypte.

 

L’Animateur  Adoum Hassan Issa.

 

 Documents joints:

-      Le danger que représente Idriss Deby pour le continent africain,

-      Le Tchad croule sous le regard distrait de ses fils.