Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

République du Tchad

                                 Union des Forces de la Résistance (UFR) Unité – Paix – Justice

 

 

tollimi.jpg

Dr Abakar Tollimi, Secrétaire général de l'UFR

 

Mise au point du Secrétaire général de l’UFR à propos de la prétendue décision, sans numéro, de remaniement du Bureau Exécutif

En tant que Secrétaire général de l’UFR, juridiquement  responsable de la coordination de l’administration de l’UFR, de la rédaction des procès-verbaux, des décisions administratives, des correspondances et circulaires (d’après le Règlement intérieur de l’UFR, Chap. III,,Sect. 3, Art. 23), je tiens à informer les cadres, militants et sympathisants de l’UFR ainsi que l’opinion en général, que le document daté du 15 août 2010 et présenté comme une décision (sans numéro ) de remaniement du Bureau exécutif, n’a aucune validité et doit être considéré comme nul et de nul effet.

Les Statuts et le règlement intérieur de l’UFR fixent des règles claires précises quant aux attributions des différents responsables et aux procédures à suivre pour la mise en place des organes, en particulier le Bureau exécutif ; ces textes prévoient aussi des solutions de rechange dans le cas d’impossibilité de la tenue des réunions plénières des organes dirigeants.

Le Bureau exécutif est l’émanation du Conseil Supérieur de la Résistance (C.S.R.) devant lequel il est responsable ; en cas de difficultés, les chefs de mouvements signataires sont en droit de se prononcer (Règlement intérieur, Article 14 : Les présidents des mouvements signataires du manifeste politique du 15 décembre 2008 sont garants la bonne marche de l’Union, et ce jusqu’à la fin de la transition. A ce titre :*Ils veillent au bon fonctionnement de l’Union,*Ils conseillent le Président de l’Union en cas de difficultés de fonctionnement, *Ils peuvent demander la convocation du CSR, chaque fois que cela est nécessaire.)

Le contexte particulièrement difficile et confus que nous traversons ne devrait, par on ne sait quel mouvement de panique, amener les uns et les autres à penser que les textes et les structures de l’UFR n’existent plus, et que n’importe quel individu ou groupe d’individus responsabilisés, pourraient prendre des initiatives désordonnées, piétinant les textes fondamentaux et les règles de concertation entre les membres des organes et les représentants des mouvements signataires.

(Statuts, Chap. IV, Article 35 : Tout membre de I'Union est astreint au strict respect des textes de base.)

Nous appelons les militants et responsables, à tous les niveaux, à garder le calme et la sérénité, jusqu’à la conclusion des consultations internes pour rectifier ce malheureux faux-pas et apporter toutes les clarifications nécessaires.

Le peuple tchadien martyrisé par des décennies de guerres, de déchirements et de mauvaise gestion, attend de l’UFR et de toutes les forces démocratiques, des réponses sérieuses pour sortir définitivement notre pays de cette situation et non pas des petits jeux opportunistes.

Fait le lundi,16 août 2010

Le Secrétaire général de l’UFR

Abakar TOLLIMI