Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Bac 2012 à problème
Souleymane Issa
Bac 2012 à problème au Tchad
Cher Makaila,
Décidemment le Baccalauréat de l’année académique 2012 connait et connaitra des problèmes. Dernier problème en date : on vient de nommer un Président du Jury en la personne de MAHAMAT MALLOUM, le Doyen de la Faculté des Sciences Exactes et Appliquées. Il semble qu’on ne veuille pas régler le problème du Bac de cette année. MAHAMAT MALLOUM est un habitué des lieux, je veux dire des jurys et des secrétariats du Baccalauréat depuis plusieurs années. Ce n’est pas là le Problème. Le bas qui blesse c’est qu’il est connu pour son indélicatesse. Il a été pris en flagrant délit lors du Bac de 2010 entrain de falsifier des notes. Et maintenant on lui remet tout le Bac entre ses mains ! Bonjour les dégâts ! Un point de détail : lors de la session du Bac de juin 2012 tous ses deux enfants sont admis d’office. On ne s’en prend pas aux enfants. Il se pourrait que ces deux là se soient bien défendus !! Mais on peut évoquer un problème de conflits de compétence auquel cas on exigera à vérifier les copies de tous les candidats.
Si le Ministre de l’Enseignement Supérieur a accepté d’apposer sa signature sur l’arrêté nommant MAHAMAT MALLOUM comme président du Jury de la session d’octobre 2012, c’est qu’il commence mal. C’est un grand dérapage. C’est peut-être une manière de nous dire qu’on n’a pas fini avec les méthodes du Réseau et que le pire est à venir. Tout le monde sait que MAHAMAT MALLOUM est le chien du Réseau, excusez moi du peu. On l’a entendu comment il s’exprime lors des AG du SYNECS. Ce n’est sûrement pas lui qui va redresser le Bac. Au contraire il va l’enliser.
Dans toute cette histoire ce sont les pauvres enfants qui paient les frais de cet amateurisme dans l’organisation du Baccalauréat. Dès l’instant qu’on a sanctionné les responsables à savoir le Ministre sortant et le Président du jury on devrait laisser les élèves bénéficier de leur admission au Baccalauréat. Certes le nouveau Ministre arrive dans un contexte compliqué mais il a la faculté de réfléchir comme il est Maître de Conférences. Et c’est dans les moments difficiles qu’apparaissent les grands hommes. S’il n’est l’homme de la situation qu’il se retire. Sinon je le défie de trouver une solution au problème du Baccalauréat qui apparemment n’en est pas un.
Souleymane Issa