Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

AWORNGA, une O.N.G locale dynamique et exemplaire au BET

 

    L’ONG AWOURNGA est une association créée en 2002 et intervient dans l’éducation, la santé et l’environnement. Dirigée par Keley Abdallah Lebine, un Général de l’armée en retraite, cette ONG a fait preuve d’une efficacité à louer tant  dans la promotion de l’éducation et de la santé que dans la protection de l’environnement.

    Elle s’active depuis sa création à faire redéployer les enseignants affectés dans leurs lieux reculés d’affectation par un transport gratuit, à combler le vide d’enseignants par le recrutement des maîtres d’écoles et de professeurs de collège à Gouro, Fada, Ounianga, Gourin, Faya etc… Pendant les grandes  vacances la même ONG facilite le retour des enseignants dans leurs terroirs par la logistique.

   Elle apporte sa contribution modeste et désintéressée dans le reboisement, dans l’initiation des cultures maraichères et la mise en sol des palmiers dattiers dans certaines oasis du B.E.T. Elle est aussi à la base d’installation des moulins dans certaines villes du Nord ainsi que de forages de puits.

   L’ONG est accompagnée dans ses actions par la coopération espagnole, celle de la Suisse, de l’Eco-bank et bien d’autres aides ponctuelles ou dans la durée.

   Avec le redéploiement  au B.E.T du  PRODEL (Programme de Développement Local) cette année, il est à espérer que l’ONG Awornga sera un point focal expérimenté qui peut apporter son expertise dans la mise en œuvre des ambitions du PRODEL.

    Faudra-t-il le rappeler que : « la mise en oeuvre du PRODEL est consubstantielle à celle de la politique de décentralisation que le Gouvernement du Tchad est en train de promouvoir depuis l’adoption et la promulgation de la constitution de 1996[1] et de la Loi organique N° 002/PR/2000 portant statut des Collectivités Territoriales Décentralisées (février 2000) et de la loi N° 003/PR/2000 portant régime électoral (…) ».

   Les stratégies et activités du PRODEL sont cohérentes avec les objectifs intermédiaires identifiés dans le Plan révisé d’orientation de la Stratégie Nationale pour 1998-2005 soit :

Ø    Générer une croissance économique forte et durable et la création d’emplois et de revenus (vus comme essentiels pour la réduction de la pauvreté) ;

Ø    Assurer la sécurité des personnes et des biens, établir un état de droit dans la bonne gouvernance ;

Ø    Promouvoir le développement du capital humain grâce à un accès amélioré aux services sociaux de base, aux services de santé et à l’éducation ;

Ø    Restaurer et maintenir l’équilibre environnemental et écologique.

 

OBJECTIFS : Objectifs spécifiques :

Le PRODEL a pour objectifs globaux la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales. Il vise particulièrement l’atteinte des objectifs suivants :

(i)                Socio-économiques : (i) une limitation de la dégradation des conditions de vie, (ii) un meilleur accès des populations rurales démunies à un minimum social commun et (iii) le renforcement/amélioration des infrastructures socio-économiques collectives disponibles, notamment en santé, éducation, eau potable et désenclavement ;

(ii)              De développement des populations : (i) une capacité accrue des populations à l’auto organisation, à l’auto définition et à la prise en charge de leur développement, (ii) la restauration et l’accroissement des réseaux associatifs dans la réalisation d’un développement socio-économique collectif, (iii) l’amélioration de la capacité des communautés à assurer la pérennisation des services qu’elles se sont données ;

(iii)            Institutionnels : (i) une maîtrise progressive des processus de décentralisation et de transfert des pouvoirs par les instances locales concernées, (ii) la constitution de relais opérationnels au niveau villageois/de quartier et cantonal/communal et (iii) le renforcement de la présence et des moyens d’action de l’Etat de proximité comme de ses capacités de gestion et de collaboration avec les populations ;

(iv)            Organisationnels : une capacité nationale améliorée de suivi-évaluation des conditions de vie des populations, des impacts des actions de développement et de planification en fonction des besoins. Le suivi adéquat des progrès techniques et des impacts des activités comme de la mise en œuvre de la stratégie de développement rural sont particulièrement visés.

                            (…)

    En tout point de vue, Awornga représente une structure locale compatible avec la vision du PRODEL qui doit la prendre pour levier afin d’atteindre ses objectifs éminemment utiles pour la région du B.E.T toujours en proie à un sous-développement quasi endémique.

  L’initiative prise par Awornga est à saluer à cause de ses efforts qui ont donné des résultats tangibles dans une région du B.E.T où les velléités guerrières et de rébellion ont entravé toute organisation de viabilisation. Avec Awournga, il y a la naissance d’un espoir, espoir de développer une région par l’organisation, le travail et l’investissement de ses propres fils en tournant le dos aux guerres fratricides et à l’anarchie. Ce qui est très possible quand on voit en œuvre l’ONG Awournga !

  Nous adressons nos félicitations à l’engagement du Général Keley Abdallah Lébine qui a une vision pérenne du développement de cette vaste partie du Tchad, chère à tous les tchadiens. D’autres fils du BET et du Tchad sauront s’engager à ses cotés pour des actions comparables. Il y a lieu aussi de féliciter tous ceux qui ont cru en lui dans ses périples en fondant cette ONG qui fêtera bientôt ses 10 ans d’existence.

                                             Mahamat Marcel Saloum

                                           Enseignant au B.E.T

 

 

 



[1] La commission de 1996 consacre un titre entier aux collectivités locales décentralisées