Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

025072011125901000000idrissdeby

                TCHADIENS UNISSONS-NOUS

Au Tchad aujourd’hui, tout le monde est unanime que rien ne va. C’est un avenir sévèrement sombre qui se dessine à l’horizon. Certains, au nom de  « Deby dégage » demandent un changement social, politique et économique radical. D’autres encore plus sceptiques, demandent carrément à se séparer de leurs frères du nord.

Mais au delà de toutes ces réclamations qui pour certains ne sont pas fondées, il faut d’abord travailler à la base à changer les mentalités. Le mal tchadien est de nos un véritable problème de mentalités. Les deux décennies du règne MPS ont contribué à fragiliser les institutions établies et même à désorganiser les liens sociaux qui existaient avant les indépendances .En effet, le régime  a œuvré à diviser les tchadiens. Ce travail a été savamment orchestré : ils ont d’abord commencé par balkaniser les clans, les ethnies ensuite les familles et voire au sein d’une même famille à diviser les enfants et le comble chaque enfant s’érige en entité disposant de son propre règlement intérieur et de son statut. C’est le règne du laisser faire et du laisser aller. Tout est alors permis : malhonnêteté, vol, corruption, criminalité, gabegies …Certains s’opposent même à l’autorité de l’Etat : des frères qui se tiraillent pour un poste de chefferie traditionnelle, bref on ne met en exergue aucune valeur.

Les tchadiens devraient d’abord s’atteler à s’unir et à discuter des réels problèmes qui minent dangereusement notre société. On  doit laisser tomber les préjugés sociaux. Regardons nous en frères  non en chiens de faïences et ne raisonnons plus en terme de régions ou de religions, car les politiciens sans foi ni loi en utilisant ces termes n’ont fait que faire reculer considérablement le Tchad. Le plus dur reste à faire et l’union fait la force, tendons nous la main. Les tchadiens dans la quête quotidienne de leur pitance devrait se soucier des maux de la cité : la corruption ; le clientélisme, le népotisme, le favoritisme, la vie chère, du chômage…De cette jeunesse qui souffre et de la richesse nationale dilapidée et  mal repartie. Mes frères devraient s’évertuer à dénoncer les mauvaises pratiques et être regardant entre les beaux discours de ces politiciens véreux et leurs impacts réels sur le terrain. Puisqu’ils veulent nous servir, qu’ils le fassent honnêtement, s’ils ne peuvent pas nous arranger qu’ils dégagent alors. Les tchadiens doivent travailler main dans la main pour mériter leur dirigeant.

Il faut donc un changement de mentalité. Le Tchad n’est pas pour eux comme 

 certains le pensent, ils n’ont même pas un seul cm2 de plus que toi. Le Tchad est aussi pour toi. Le mal causé par le régime MPS est fait, mettons nous à le réparer au niveau micro d’abord et macro ensuite. Ecrivons une nouvelle page de l’histoire du Tchad. Ne parlons plus du Tchad champion de poliomyélite, de cholera…L’heure est grave très grave et il est temps pour nous tchadiens de nous unir autour de certaines valeurs qu’il faut défendre à tout prix quelque soit  la place qu’on occupe dans la société. Soyons enfants du Tchad et non bandits du Tchad. Il nous faut donc une jeunesse éduquée et sensibilisée qui connait ses droits et ses devoirs et qui pourra à chaque fois se lever comme un seul homme lorsque ses droits seront bafoués. Chaque tchadien devrait donc s’atteler à donner le meilleur de lui-même pour le rayonnement international du Tchad.

Que Dieu bénisse le Tchad

DJARYANG Djouma                             

Informaticien-Economiste-Manageur de projet