Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Attention ,un complot se prépare contre la révolution et la côte d'Ivoire

You Are Here: Home » Contribution » Attention, un complot se prépare contre la Révolution et la Côte d’Ivoire

Attention, un complot se prépare contre la Révolution et la Côte d’Ivoire

Posted by: infodabidjan Posted date: November 23, 2012 | comment : Comments (5) | Read Counts : 3391
Manoeuvre militaire en Cote d'Ivoire
Les six faits suivant attestent notre assertion.
Primo, les tirs groupés des organisations internationales dites des droits de l’homme sur dramane. Deuxio le voyage de Miaka Ouréto en Europe. Tertio, la dissolution brutale et inattendue du pseudo gouvernement de dramane. Quatrièmement, le voyage de dramane au Vatican. En cinquième position, la reprise totale de la coopération militaire de la France avec les exercices militaires entre les militaires français et les dozos ivoiriens. Et en dernier l’annonce publique du mandat d’arrêt de la CPI contre Mme Gbagbo pourtant délivré depuis février 2012.
Le but recherché par l’ennemi est de détruire la Révolution sinon l’affaiblir considérablement.
Je vais vous expliquer le sens de tous ces évènements majeurs qui se déroulent presque concomitamment ou consécutivement sous nos yeux.
D’abord les tirs groupés des organisations internationales dites des droits de l’homme sur dramane. En fait, l’ennemi utilise ces organismes internationaux pour faire pression sur dramane à accepter le deal à lui proposé.
Ensuite le voyage (sans bruits) de Miaka Ouréto en Europe fait partie de la stratégie générale. Dites-moi quelle mission les militants du FPI ou du moins le Comité Centrale de ce parti ont confiée à Miaka en vue de se rendre en Europe ? Brigitte Kuyo va se plaindre pendant longtemps mais elle sera mise à l’écart car la mission de Miaka n’a pas besoin de bruits donc l’implication d’un certain nombre de personnes. Brigitte Kuyo est en France pour mobiliser les militants mais Miaka n’est pas en France pour mobiliser les militants et par conséquent la combinaison Miaka-Brigitte ne peut pas marcher. Miaka est en Europe pour toute autre chose. Il y est pour servir de courroie de transmission entre la France et le Président Gbagbo. La France lui fait des propositions à transmettre fidèlement à Gbagbo qui doit donner sa réponse claire et revenir faire le point sans fuites.
La dissolution brutale et inattendue du pseudo gouvernement est intervenue pour réduire l’emprise du PDCI et des partis du RHDP sur dramane ou du moins forcer l’adhésion du RHDP dans toute entreprise unilatérale de dramane. Cette dissolution annonce une autre dissolution sans pression de la part du RHDP qui devra voir l’entrée du FPI au gouvernement dans quelques mois.
Le voyage de dramane au Vatican s’inscrit dans les garanties que ce dernier doit donner au Pape. En effet, dramane est allé jurer devant le Pape qu’il remplira sa part quant à la mission qui lui sera confiée dans la stratégie générale. Il devra donc accepter de recevoir Gbagbo au pays, accepter l’entrée du FPI au gouvernement même à parts égales. Libérer certains prisonniers politiques.
La reprise ou la mise en œuvre des accords militaires entre la France et la Côte d’Ivoire en violation totale de l’embargo onusien sans que cette organisation ne bronche en dit long sur l’objectif réel de cette manœuvre. En réalité, ces exercices viennent rassurer dramane sur le fait que pendant que lui il va jurer devant le Pape qu’il est prêt à remplir sa part du contrat, la France doit lui prouver que son pouvoir sera garanti. En effet, les militaires français ne vont pas venir avec du matériel, montrer l’usage de ce matériel aux dozos et retourner tranquillement avec ce matériel. C’est comme donner un stylo à un enfant, lui monter comment on l’utilise et ensuite le lui arracher. A quoi aura donc servi à apprendre à l’enfant à écrire ?
Le mandat d’arrêt délivré pourtant depuis février 2012 à Mme Gbagbo est maintenant rendu public. En réalité, l’exécution de ce mandat maintenant a un seul et unique but. Laurent Gbagbo doit être remplacé par quelqu’un d’autre. L’ennemi se dit qu’il faut quand même rester prudent. Ils se sont dit qu’ils ne vont pas quand même mettre tout le monde dehors. Il faut au moins en garder un en otage. Et c’est sur Simone que leur choix s’est porté.
L’explication de tous ces évènements se situe dans l’affaiblissement considérable de la Révolution en Côte d’Ivoire et dans tous les pays africains. En effet, selon l’ennemi, la libération de Gbagbo suivie de la formation d’un gouvernement de transition sous l’égide de la France accréditerait la thèse selon laquelle la France, les USA et l’ONU n’ont pas menti en Côte d’Ivoire quant à l’issue des élections présidentielles de fin 2010 en Côte d’Ivoire. En clair, le FPI à travers Gbagbo lui-même accepter d’entrer dans un gouvernement dirigé par dramane reviendrait en premier lieu à reconnaître que c’est bien dramane qui a gagné les élections comme la France, les USA et l’ONU l’ont soutenu. Ensuite, Gbagbo étant libre et le dialogue politique étant entamé, l’on comprendrait mal une action violente de libération révolutionnaire qui en serait délégitimée. Certains combattants et non des moindre seraient emballés dans l’idée qu’il faut laisser la place aux négociations sans même avoir engagé le combat de la libération. Une guerre de positions naîtrait donc entre les partisans de la « ligne dure » et les « modérés ».La France entrerait donc en scène pour éliminer physiquement les durs et remettre à plus tard la Révolution. C’est à ce niveau que le Cdt Zanti intervient pour attirer l’attention des Guerriers Révolutionnaires. D’abord Gbagbo sait qu’il s’est déjà offert en sacrifice à Dieu et Dieu l’a accepté comme sacrifice pour que soit possible une Révolution en Côte d’Ivoire en vue de sa libération totale. Entant que sacrifice et sacrifié, son destin personnel n’a plus aucun sens vis-à-vis de la cause. Et donc quel que soit le deal que l’ennemi lui proposera, qu’il marche ou qu’il ne marche pas dans la combine, rien ne changera car Dieu a déjà accepté le sacrifice. C’est pourquoi Gbagbo acceptera le deal à lui proposé par l’ennemi. Mais c’est à nous de savoir que la mission à nous confiée par Dieu en réponse au sacrifice de Gbagbo ne dépend plus du destin personnel de ce dernier. Gbagbo sera ressuscité mais après l’accomplissement de la mission.
Concentrons-nous donc. On y est déjà.
Cdt Zanti