Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Sew de Sewé   
21-12-2009

Le 30 novembre 2009, le Président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno a inauguré l’usine de montage de tracteurs à Farcha, au nord de la capitale Ndjamena. Appelé Team 9, le projet est le fruit de coopération entre l’Inde et neufs pays Africains dont le Tchad. L’envoyé de Librafrique à Ndjamena a rencontré Mr Mahouli Heurang Mahouli, l’Administrateur Gestionnaire du projet Team 9, histoire d’en savoir un peu plus sur ce projet qui ambitionne l’autosuffisance alimentaire au Tchad. 

 

 

Librafrique : Mahouli Heurang Mahouli, bonjour  

Mahouli Heurang Mahouli : Bonjour

 Librafrique : Pouvez-vous nous parler du projet Team 9 et de ses objectifs. 

Mahouli Heurang Mahouli : Je  vous remercie de l’intérêt que vous portez au projet Team 9 en cours d’exécution au Tchad en coopération avec la République de l’Inde. Je voudrais, d’entrée de jeu, apporter un éclaircissement. Team 9 n’est pas un projet mais tout un programme rassemblant en son sein cinq projets à savoir :

  • Le projet de tracteurs à N’Djamena
  • Le projet de fer à béton à N’Djamena
  • Le projet de bicyclettes à N’Djamena
  • Le projet de jus de fruits à Doba
  • Et en fin le projet de textiles à Sarh  

Team 9 a été  mis sur pied par un acte du chef de l’État par le biais d’une loi et vise le développement, l’industrialisation du pays. Ce sont ensuite de grands qui ont une portée importante dont les objectifs  sont d’abord d’ordre social. Prenez par exemple le projet de jus de fruit de Doba. Non seulement il vise à développer et augmenter le revenu des producteurs locaux mais le développement d’autres régions du Tchad.

 

 Librafrique : Quelle est la capacité annuelle de production de l’usine d’assemblage?  

Mahouli Heurang Mahouli : Si toute la puissance de l’usine d’assemblage est utilisée, nous aurons 9 tracteurs qui seront assemblés par jour, pour un total annuel de 2853 tracteurs. Je vous souligne au passage que chaque tracteur a une capacité de 60 chevaux.

 Librafrique : Assembler  un tracteur requiert une certaine expertise en la matière. Étant donné qu’il s’agit d’un premier projet du genre au Tchad, disposez-vous du personnel suffisamment qualifié pour opérer le circuit? 

 

Mahouli Heurang Mahouli : Non seulement nous disposons un personnel entièrement Tchadien qualifié mais aussi un personnel Tchadien expert. Tous ces tracteurs qui sont dans la cour ont été montés par des Tchadiens et des Tchadiennes uniquement. Parmi les employés opérant, il n y avait aucun Indien. Les ingénieurs Tchadiens sont capables de décortiquer les moteurs de ces engins que vous voyez pièce par pièce et les mettre devant vous si vous le souhaitez. Donc c’est pour vous dire que nous avons non seulement un personnel qualifié pour opérer le circuit, mais des experts Tchadiens. Si non, comment comptez-vous faire face à ce paramètre? 

Librafrique : Par ce programme, le Gouvernement Tchadien entend résorber durablement le phénomène de l’insécurité alimentaire. Pensez-vous que votre équipe saura relever ce défi? Quel est plan d’action à court et long terme? 

Mahouli Heurang Mahouli : Résorber durablement le phénomène de l’insécurité alimentaire est l’une des politiques phares du Président de la République , qui veut mécaniser le secteur agricole Tchadien. En mécanisant le système agricole, nous allons augmenter la production de toutes nos activités agricoles et par conséquent lutter efficacement contre l’extrême pauvreté et atteindre l’autosuffisance alimentaire.  

Librafrique : Quelles sont les stratégies de répartition et modalités de vente (vente au comptant, crédit, don…) proposées par le Gouvernement Tchadien afin de permettre aux opérateurs économiques de disposer des tracteurs? 

Mahouli Heurang Mahouli : Vous savez, le Tchad est un pays doté d’un Gouvernement et sous l’impulsion du Président de la République , je puis vous assurer que ces tracteurs seront distribués équitablement sur toute l’étendue du territoire. Le moment venu, le Ministère de tutelle mettra sur pied un mécanisme qui sera efficace afin de faire bénéficier soit directement ou indirectement à tout Tchadien les produits de ce projet. 

Librafrique : Quel serait le prix moyen d’un tracteur? 

Mahouli Heurang Mahouli : Prix minimal, prix moyen, prix maximal, je laisse cet aspect  à la stricte discrétion de l’autorité suprême. Je veux dire le Président de la République.  

Librafrique : La plupart des agriculteurs de la zone agro-pastorale du pays sont moins familiers avec les outils de production moderne. Y aura-t-il un programme de formation destiné aux utilisateurs novices  en vue d’un emploi rentable et sécuritaire des machines? 

Mahouli Heurang Mahouli : Je vous informe que vous avez posé la question après que le mécanisme soit même déjà en marche. Le jour de l’inauguration de l’usine, le Président de la République a souligné lors de la conférence de presse, qu’il a donné des instructions et le mandat à l’équipe dirigeante du projet à la tète de laquelle je me trouve de créer un centre de formation à l’intention des machinistes et des usagers. Donc, il y aura au sein même de l’usine un centre de formation qui se chargera de former non seulement chaque usager mais de la formation des formateurs pour la pérennisation et l’utilisation à long terme et la maintenance efficace des engins. Donc, ce point n’est pas perdu de vue. 

Librafrique : L’usine de montage est située à Ndjamena, quelles stratégies de distribution mettrez-vous en place afin de couvrir tout le territoire et particulièrement la zone  méridionale considérée comme le « grenier » national ? 

Mahouli Heurang Mahouli : Vous savez au Tchad, tous les Ministères sont basés à Ndjamena, mais cela n’empêche pas que l’extrême Sud, l’extrême Nord, l’extrême Est et l’extrême Ouest bénéficient directement ou indirectement de ce qu’un Ministère fait à Ndjamena. Le Ministère de l’agriculture, sous la houlette du Président de la République décidera le moment venu de la stratégie à mettre en place à cet effet.   

Librafrique vous remercie de votre collaboration


Source: Librafrique.com