Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nous rejetons la méthode d’Abdallah Chidi Djorkodei mais ne soyez pas arrogants !


Nous ne sommes pas d'accord avec la méthode de notre  jeune compatriote Abdallah Chidi Djorkodei. C'est un procédé que nous rejetons. Néanmoins, Cher Monsieur Nassour Bahar Itno, nous tenons à répondre à votre insolence diabolique.


Chaque être humain sur cette terre fait partie de l’humanité et l’humanité est une créature de Dieu. C’es vrai aussi pour le Tchad et les tchadiens. C’est vrai à Amdjares mais c’est aussi vrai à Kélo, à Kalaït, à Gagal, à Larmanaye etc. Combien de familles tchadiennes  que votre clan a humiliées et de quelle façon dans ces différentes contrées du Tchad sous votre règne ?


Dieu ne nous a-t-il pas dit: "Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu'on vous le fasse" ? Vous  faites référence à Dieu dans votre écrit mais sans mettre en pratique le moindre des commandements et préceptes de Dieu : « tu ne tueras point », « tu ne voleras point ».


Vous dites : "Aucune famille du monde n’acceptera pas qu’on ternit son image". Pour vous la "famille du monde". Avez-vous une idée du nombre des familles tchadiennes humiliées et endeuillées par votre brutalité légendaire ? À vous lire, il n’y a que la famille Itno qui est une famille et non les autres? Vous semblez oublier que la famille Itno au Tchad n'est qu'un grain de sables parmi tant d'autres au milieu de l’océan tchadien.


Ailleurs dans votre écrit, vous vous interrogez en ces termes : « Alors si NOUS étions tous des ignares comment avons-nous pu gouverner ce Tchad qui ressemble à un volcan en éruption pendant 19 ans ?... ». Mon œil !

Franchement mon Cher Nassour Bahar Itno, je crois que Abdallah Chidi Djorkodei vous a offert-là une occasion en or pour que vous puissiez montrer aux yeux des tchadiens ce qu’il y a d’humain, d’humanité ou d’humanisme chez vous et les vôtres : les Itnos »; pour que vous fassiez votre mea-culpa et celui des vôtres : les « Itnos ». Mais, au lieu de cela, vous faites, hélas, preuve d’arrogance et du cynisme insensibles. Vous remuez plutôt du couteau dans la plaie des tchadiennes et tchadiens. C’est raté ! Est-ce à dire que c’est là, en définitif la nature de votre nature humaine?


Cher Monsieur Nassour Bahar Itno, êtes-vous tchadien ? Répondez à cette question, s’il vous plaît ! Si oui, alors aimez ce pays. C’est votre patrie au même titre que celle de cette jeune fille de Kélo, cette tchadienne que « vous » (zagawa) avez étranglée dans les toilettes d’une discothèque à Kélo, un samedi de son inauguration lors des fêtes de fin d’années 2002-2003. De tels exemples sont lésions car vous avez gouverné ce pays durant 19 ans.


Ceci étant, permettez-moi, Cher Monsieur, de vous dire que la famille Itno est là où elle actuellement pour des raisons strictement stratégiques et politiques,  indépendantes de sa volonté et ou de ce que vous appelez cyniquement "la bravoure des Itnos". Ce n’est pas la famille Itno qui fait l’histoire du Tchad mais c’est l’histoire du Tchad qui fait (produit) la famille Itno. Mais vous devez le savoir : dans la nature et dans ce monde, « chaque légume a sa saison » ! Aujourd'hui c'est la vôtre. Demain ce sera certainement celle d’un autre, d’une autre famille, quoi que vous ayez pu faire ! Votre toute puissance et votre zèle à la terreur d'aujourd'hui prendra certainement fin. Ça peut durer le temps que dureront les intérêts de ceux qui vous ont placés là. Mais ça finira. Sans aucun doute. Car, au fait, jusque-là, les événements « historiques » du Tchad s’accomplissent encore et en dehors de « toute emprise » tchadienne, de « toute volonté » des tchadiennes et tchadiens. Il n’y a pas, au Tchad, des braves d’un côté et des lâches de l’autre. La part de Deby et ou de la famille Itno dans les événements qui se sont succéder au Tchad, cette part là n’est simplement que de les accélérer et de faire s’accomplir certains de ces événements. Ainsi donc, ce qui s’est passé le 1er décembre 1990, devait de toute façon se passer ainsi. Deby et la famille Itno ne l’ont pas créé. Il y a des conditions géostratégiques et des déterminismes politiques réunis, qui font que vous et votre famille vous soyez là où vous êtes actuellement. Votre irruption au cœur du pouvoir politique tchadien n'est pas le fruit de votre ingéniosité, moins encore de votre stratège, en tout cas pas de votre hypothétique « bravoure » comme vous semblez l'affirmer. La famille Itno n'a pas fait l'histoire du Tchad et elle ne la fera certainement pas. Elle subit et est entrain de subir simplement cette histoire. Et elle la subira certainement encore pour longtemps.  En réalité, les hommes comme Napoléon peuvent ne pas exister et les événements tels que la révolution française de 1829 peuvent bien avoir lieu. De même, Idriss Deby et la famille Itno pourraient ne pas exister et les événements du 1er décembre 1990 peuvent quand même avoir lieu.

C’est que, simplement, la coalition néocolonialiste occidentalo-bédouine a compris qu’il fallait un homme comme cet homme-là, Idriss Deby, sans attache sociologique réelle au Tchad, pour mieux et vite détruire l’unité du Tchad, accélérer sa désintégration sociale et le faire suffisamment reculer sur le chemin de sa construction nationale.
Voilà pourquoi vous êtes-là. Voilà pourquoi la famille Itno est là où elle est aujourd’hui. Mais demain, ça finira !
Si aujourd'hui le Puissant Empire Romain a disparu de la planète et qu'on ne parle plus que de ses vestiges, il n'est pas exclu que, demain, le microcosme Empire Itno disparaisse du paysage tchadien. En attendant, continuez de tuer, de violer, de voler et de piller ce pays que vous avez le culot de dire avoir « gouverné » 19 ans durant.

Cordialement vôtre !

Michelot Yogogombaye