Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

République du Tchad

Front pour le Salut de la République(FSR)

Dignité- Justice- Développement

 

Communiqué N°0012/FSR/BE/2013.

 

Le Front pour le Salut de la République suit avec une attention particulière l’acharnement de Deby à accentuer le bâillonnement des tchadiens. Nous constatons en effet, depuis le changement de régime intervenu en République Centrafricaine, la répression est devenue le lot quotidien des tchadiens à l’intérieur du pays. La tranche particulièrement visée par des mesures d’intimidation à travers de filage systématique est constituée surtout des anciens combattants de l’Est du Tchad qui ont rallié le régime de N’Djamena après le rapprochement intervenu entre le régime de Khartoum et celui-ci  en 2010.

Le despote de N’Djamena ne les a jamais portés dans son cœur et ne les a jamais considérés  étant des tchadiens au même titre que les autres. C’est pourquoi ils sont tout le temps persécutés et soumis à de traitements dégradants. Cette rancœur doublée de haine viscérale à l’endroit de ceux qui refusent l’humiliation et l’arbitraire vient de franchir les frontières du Tchad pour procéder à des traques des tchadiens vivants dans des pays membres de la CEMEAC. En  effet, il y a de cela quelques jours c’était Monsieur Ismail Idriss ancien Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères chargé de l’intégration africaine qui a été enlevé de Bangui et convoyé man militari à  N’Djamena par les éléments de la police politique de Deby la fameuse agence nationale de sécurité(ANS). A l’heure où nous mettons ce communiqué sous presse nous ignorons totalement le sort qui lui a été réservé.


Présentement ce sont les tchadiens vivants au Congo Brazzaville qui font l’objet depuis quelques jours d’arrestation et de dépossession de leurs biens. Il s’agit de paisibles citoyens qui séjournent depuis plusieurs années dans ce pays et dont la plupart sont des commerçants. Le régime aux abois de Deby prie par une phobie a peur même de son propre ombre. C’est pourquoi il fabrique des prétextes genres ces tchadiens séjournant en Afrique Centrale sont tous dangereux. Car ils sont soit militants soit sympathisants de la rébellion tchadienne. Les autorités des pays d’accueil ignorent le but recherché à travers ces allégations mensongères, procèdent malheureusement sans la moindre vérification aux arrestations des personnes innocentes.


Le FSR demande aux Hautes Autorités de ces pays frères de bien vouloir s’abstenir à accéder aux demandes mensongères du régime de N’Djamena visant l’arrestation des ressortissants tchadiens qui ont déjà fait leur preuve d’innocence en cohabitant pacifiquement depuis plusieurs années avec leurs frères dans ces pays.

Par ailleurs, le FSR lance un vibrant appel aux organisations de défense des droits humains notamment Amnistie Internationale Humann Watch Right et la Croix Rouge Internationale afin qu’elles suivent de près ce dossier et intercèdent auprès des Etats concernés de surseoir à toute décision d’extradition.

 


Fait à Djimézé- Hamra le 23 Avril 2013.

Pour le Bureau Exécutif du FSR

Docteur Ali Gaddaye Adoukhour