Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

deby paris

ACTION URGENTE


UN AUTEUR PLACÉ EN DÉTENTION AU SECRET


Jean Laokolé, auteur et travailleur humanitaire, a été arrêté vendredi 22 mars par des membres
des forces de sécurité à N’Djamena, la capitale tchadienne. On ignore où il se trouve  actuellement.


Jean Laokolé a été appréhendé dans la soirée du 22 mars par un groupe d’hommes en civil alors qu’il était en
voiture avec sa famille dans le quartier d’Atrone, à N’Djamena.

Ces hommes l’ont forcé à monter à bord de leur
véhicule et l’ont conduit vers une destination inconnue.
Bien que les autorités n’aient pas révélé ce qui est advenu de lui, il a été vu lundi 25 mars dans un ancien camp militaire de N'Djamena, le camp OCAM, situé derrière le lycée du Sacré-Coeur.  

 

Des membres des forces tchadiennes de sécurité utilisent ce lieu pour y incarcérer certaines personnes, bien qu’il ne s’agisse pas d’un centre de


détention officiel.


Selon diverses sources, notamment des membres de sa famille, la police a convoqué Jean Laokolé le 22 mars au sujet d’un article publié sur un blog. Il est soupçonné d’avoir porté de « fausses accusations » contre un groupe de personnes qui ont sans doute porté plainte contre lui auprès de la police.

 Il s’est présenté devant un policier qui aurait alors conseillé aux deux parties de parvenir à un compromis.

Elles se sont mises d'accord pour que Jean
Laokolé présente des excuses par écrit sur ce même blog et envoie également une lettre d’excuses aux personnes susceptibles d'avoir été blessées par son billet.

Il prévoyait de le faire samedi 23 mars.

 
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS

RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES CIAPRÈS
(en français, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) :


n exhortez les autorités à révéler où se trouve Jean Laokolé, qui a été arrêté et placé en détention au secret ;


n demandez-leur de libérer Jean Laokolé immédiatement et sans condition, à moins qu’il ne soit inculpé d’une infraction dûment reconnue par la loi ;


n priez-les de le protéger de toute forme de torture ou de mauvais traitement ;


n engagez-les à respecter et faire respecter le droit à la liberté d’expression au Tchad, et à protéger les citoyens des menaces et manoeuvres d’intimidation fondées sur l’exercice pacifique de leurs droits fondamentaux.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 MAI 2013 À :


Président de la République


Monsieur Idriss Deby


Président de la République


Présidence de la République


BP 74, N’Djamena


Courriers électroniques

 :
http://www.presidencetchad.org/nous_ecri
re.php
Formule d’appel : Monsieur le Président,


Ministre des Droits de l’homme ,Madame Amina Kodjiyana


Ministre des Droits de l’homme


Ministère des Droits de l’homme


BP 169, N’Djamena


Courriers

électroniques : droittchad@yahoo.fr


Formule d’appel : Madame la Ministre,

Ministre de la Justice


Monsieur Abdoulaye Sabre Fadoul


Ministre de la Justice


Ministère de la Justice


BP 426, N’Djamena


Formule d’appel : Monsieur le Ministre,



Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Tchad dans votre pays. (adresse(s) à compléter) :
Nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule