Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Allons nous vers une guerre entre la Centrafrique et le Sud-Soudan? Peut-être. En tout cas la situation est très tendu à la frontière entre la RCA et le Soudan du Sud au niveau de Bambouti ( à l'est d'Obo, dans le Haut-Mbomou au sud-est de la RCA) entre les armées centrafricaine et sud-soudanaise; vous pourrez le lire dans l'article ci-dessous.

D'après l'article, l'extrême tension frontalière est dû à l'arrestation par les soldats centrafricains de bandits armés sud-soudanais transportant de la drogue. Les soldats sud-soudanais exigent la libération de leurs compatriotes.

Nous connaissons très bien la malhonnêteté des militaires sud-soudanais: Il y a quelques mois, l'ancien chef rebelle Peulh Tchadien Baba Laddé avait dit à la presse qu'il avait vu, lors de son séjour à Boro Medina (frontière Sud-Soudan avec Darfour), des braconniers Nord-Soudanais faire de la corruption des militaires sud-soudanais pour tranquilement masscrer les animaux et terroriser la population de l'est de la RCA et du Sud-Soudan.

Attention, ne croyons pas qu'il ya les bons et les méchants... les FACA (militaires centrafricains) ont sans doute arrêter ces trafiquants parce que ils n'avaient pas reçu de ceux-ci quelques billets pour les corrompre. On connait leur habitude de racketter la population sur les routes avec des barrières illégales comme de vulgaires zaraguinas.

C'est donc juste une lutte entre gangs, entre deux mafias.

Et l'armée ougandaise présente dans le sud-est de la RCA pour combattre la LRA, elle n'est pas mieux. Elle pille les ressources du pays. Comme elle le fait aussi en RD Congo, où avec ses amis rwandais elle finance les rebelles du M23-Armée Révolutionnaire du Congo ( ancien CNDP) au Nord-KIvu et d'autres milices au Sud-Kivu, au Katanga et en Ituri. Et les soldats ougandais qui interviennent en Somalie contre les Shebab n'hésitent jamais à bombarder et tirer sur les civils.

On peut dire que dans ce conflit, tous sont mauvais (les Américains qui sont eux aussi présent à Obo sont eux inefficace).

Le problème est que cette tension frontalière qui pourrait se régler pacifiquement, pourrait être utiliser par le maitre de Bangui, François Bozizé, et celui de Juba, Salva Kiir Mayardit, pour faire oublier à leurs peuples leur incapacité à régler les problèmes intérieur de leurs pays respectif.

Et quand l'odeur du sang et de la poudre apparaît, nous savons bien que le Tchadien Idriss Deby Itno est immanquablement attiré et excité ( le tyran fou de N'djamena  est déjà intervenu en République Centrafricaine, au Darfour, en Libye, au Togo, au Congo-Kinshasa, au Congo-Brazzaville et bientôt il interviendra contre AQMI, MUJAO et Ansar Dine au Nord-Mali).


Le Soudan du Sud ferme sa frontière terrestre avec la Centrafrique

( Xinhua )

26.10.2012 à 13h14

Le Soudan du Sud a fermé ses frontières terrestres avec la République centrafricaine depuis le 17 octobre, à cause d'une opération des forces armées centrafricaines (FACA) dans la zone sur des sujets sud-soudais, a affirmé jeudi à Bangui Albert Boris, préfet du Haut-Mbomou, région limitrophe du Soudan du Sud.

D'après les informations, des militaires centrafricains ont intercepté des ressortissants sud-soudanais qui possédaient des armes de guerre et de la drogue, le 10 octobre à Bambouti, ville frontalière avec le Soudan du Sud.

"Mais cette opération n'a pas rencontré l'agrément des soldats sud-soudanais qui envisageraient d'attaquer les militaires centrafricains pour libérer leurs compatriotes. Cette situation a créé une sorte de tension, d'où la fermeture des frontières", a expliqué le secrétaire général de la sous-préfecture d'Obo (chef- lieu de la préfecture du Haut-Mbomou), Aimé Déwo joint par téléphone.

Il a ajouté que pour protéger la population centrafricaine de la région, "il est également fait interdiction aux habitants du Haut-Mbomou de se rendre au Soudan du Sud pour des raisons de sécurité", a-t-il fait observer.

Le gouvernement sud-soudanais aurait également demandé aux forces ougandaises qui traquent la rébellion de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, de ne pas transporter, dans leurs véhicules de patrouille, des ressortissants centrafricains qui souhaiteraient se rendre dans ce pays voisin.

C'est la première fois depuis sa récente indépendance que le Soudan du Sud ferme ses frontières terrestres avec la République centrafricaine.