Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ali-manani.jpg 

Ali Adoum MANNANY

Directeur de Cabinet du 2èmeVice Président de l’UFR

 

 

Soutien à l’initiative de l’ONG Utopie Nord-Sud par rapport à ses efforts pour la paix au Tchad

 

A la lecture du rapport de l’atelier de Genève (tenu le 04 mai 2010) portant sur la paix au Tchad : la nécessité d’un dialogue national inclusif et d’une culture de la compréhension mutuelle, nous voudrions ici exprimé notre soutien à ces genres des démarches et efforts pour une paix durable dans ce beau pays de l’Afrique Centrale. Les ONG tchadiennes, africaines et européennes en l’occurrence l’ONG Utopie Nord-Sud et la Confédération Suisse elle-même ont fait preuve de leur bonne volonté par leur initiative combien louable.

 

Nous voudrions par cette occasion rappeler les efforts consentis par l’opposition politico-militaire et surtout les membres fondateurs de l’UFR (Union des Forces de la Résistance) par leur mémorandum de novembre 2008 adressé à l’Union Européenne pour une initiative de paix au Tchad.

 

Il ne faut pas diaboliser l’opposition politico-militaire, nous ne sommes pas des va-t-en guerre et moins encore des simples amateurs des armes, nous sommes conscients de ce que nous faisons, nous cherchons à libérer le peuple tchadien de la mauvaise gouvernance. Dans ce pays, les espoirs se sont estompés, comme cité dans le mémorandum en question : Plus personne ne croit à la démocratie, le dialogue est rompu, l’arrogance du système est ouvertement affichée, la gouvernance est catastrophique, le découragement a atteint son comble, le tissu social connait une fracture toujours plus béante, la patrie est en danger.

 

Dans des telles conditions, les vaillants fils de ce pays se sont vu obliger de privilégier le langage des armes par rapport à la voie pacifique. La résistance armée qui a choisi les armes à contre cœur, n’a raté aucune occasion pour montrer sa disponibilité au dialogue constructif, mais hélas !!!

 

Vouloir la paix a toujours été pour nous une préoccupation majeure. Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous avons opté pour les armes. Nous sommes conscients que c’est une lourde responsabilité, mais sachez qu’aucun autre choix ne nous a été laissé du fait de déficit grave de dialogue et du refus obstiné à tout changement de comportement des dirigeants qui se croient comme les seuls fils de ce pays, le Tchad appartient à tous les tchadiens.

 

Depuis presque deux décennies, les mauvaises nouvelles en provenance du système dictatorial ne font que s'accumuler : répression du paisible citoyen, une minorité s’impose sur tout ce qui bouge, trucage de la constitution, pratiques en défaveur de la démocratie.

 

Sans un dialogue franc et inclusif, le Tchad n’aura pas la paix tant recherchée par ses vaillants fils de bonne volonté et surtout son peuple qui ne vit que dans la pauvreté.

 

Pour une seconde fois, nous saluons cette initiative de l’ONG Utopie Nord Sud et ses paires. Les thèmes abordés lors ce cette rencontre ont été jugé pertinents et peuvent à notre humble avis préfigurer des véritables assises entre les fils de ce pays tant déchiré par les guerres fratricides pour déboucher à une paix durable et une franche réconciliation. Nous souhaitons que ces efforts soient étayer par la France et la Communauté Internationale (les USA, l’UA, l’UE, le Quatar, la Suisse et l’ONU).

 

Nous demandons également aux autorités helvétiques et européennes ainsi que la communauté internationale de s’investir continuellement afin de parvenir  à l’organisation d’une véritable réconciliation nationale au Tchad. Notre disponibilité comme l’a souligné une fois le Secrétaire Général de l’UFR, reste entière si, de l’autre côté le gouvernement est disposé à dialoguer de manière franche et sincère en impliquant tous les acteurs de la vie politique sans oublier la société civile. Nous sommes obligés de sauver le Tchad, car nous sommes des patriotes de ce pays.

 

Commissaire à l’Administration de l’ex-UFDD-F

Directeur de Cabinet du 2èmeVice Président de l’UFR

Ali Adoum MANNANY