Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

AIRTEL, l’opérateur en téléphonie mobile cellulaire installe’ dans bon nombre de pays africains, en termes d’affaires, fait d’énormes profits financiers avec une clientèle  aussi généreuse surtout les plus déminus. Disons bien que les affaires marchent bien pour AIRTEL.  C’est aussi une compagnie qui affiche peu de programme en faveur de développement social et ne contribue qu’à la définition de ses propres valeurs et objectifs en terme de chiffre d’affaire et de bénéfices à prendre en compte .L’éthique veut dire faire les affaires et rien que les affaires. Aucune mesure de développement durable dans les stratégies des compagnies en téléphonie mobile au Tchad, avec des antennes installées partout même dans les maisons….bien qu’on ne sait  les risques de sante’ que les familles encourent.

Ces compagnies ont trouve’ un terrain neutre et font tout ce qui leur semble bon sans que les autorités ne lèvent les doigts….fermons la parenthèse.)

Comme les affaires sont bien, AIRTEL  décide de faire le ménage de son effectif pour bien avaler d’autres concurrents présents sur le marche’. Notons bien qu’AIRTEL a confirme’ à ses agents sous traitants qui ont travaillé depuis des années d’intégrer La “maison mère.' Aujourd’hui AIRTEL-TCHAD refuse d’honorer les engagements mentionnés dument remplis et signés par les employés. Tout cela s’explique par la recherche d’une main d’œuvre presque gratuite avec des nouveaux travailleurs exploités. AIRTEL n’a pas à faire venir d’autres travailleurs à vil prix et mettre à la porte ses propres employés. Pour quel motif? 

L’on se demande, au TCHAD, quelles sont les conséquences pour AIRTEL qui ne respecte pas la condition prévue par les normes d’emploi? AIRTEL est-elle redevable d’une amende face à ce licenciement abusif ? Le gouvernement  est-il sensible face  aux critères d’éthiques dans le choix d'investissement au Tchad? Ce licenciement  est un événement grave car  notons bien que ces employés’ ont  une famille à leur charge. Par conséquent, nous souhaiterions qu’ils obtiendraient gain de cause pour licenciement injustifié’ devant un tribunal.

Certes le gouvernement doit également exprimer de nouvelles exigences envers les entreprises comme AIRTEL avec une  source de pression afin d’apporter une amélioration continue de la qualité sur l'évolution des conditions de travail et intervenir  dans la prise en charge de l’intérêt général.

 

Adoum