Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

220px-Idriss Deby Itno IMG 3651

Ainsi va le Débyland!

Par Vourboubé Pierre.

N’Djaména, capitale de la République – Sultanat de Débyland. Nous sommes le 4 avril 2012, autour de 14 heures 30 min, au siège d’Ecobank, sis Avenue Charles de Gaulle. Il faut chaud, plus de 40° C à l’ombre. Seuls quelques clients sont présents, quelques-uns assis, d'autres debout, bavardant ou méditant. Dans la rue, la circulation est éparse.

— Dans quel pays sommes-nous ? lance soudain un client du rang dans lequel je me trouvais. Dans l’administration publique, à 14 heures, les gens te disent qu’ils ne travaillent plus ! N’est-ce pas que le travail s’arrête à 15 H 30 ?

— Où as-tu vécu cela ? lui demande calmement un client devant lui.

— Au commissariat central de la police, plus précisément au service de délivrance de la carte d’identité nationale. Oui, c’est là-bas que je me suis rendu et on a m’a dit que le travail s’arrête à 14 heures ! Imagine-t-on le manque à gagner que cela représente, hein ? Et on va me dire qu’il y a la moralisation dans ce pays ! Qui peut-on moraliser dans ces conditions-là ?

— Quand c’est ainsi, c’est que le vrai maître des lieux a imposé ses horaires pour mieux contrôler le processus, le pays étant privatisé depuis le 1er décembre 1990, rétorque un autre en souriant.

— Oui, c'est vrai ce que notre ami dit: le pays est privatisé, accepte un troisième. Dans ce pays, pour avoir son passeport, il faut débourser 85 000 F CFA. Mais savez-vous qu’un seul franc de cette somme ne va pas dans la caisse de l’Etat ? questionne-t-il en souriant. C’est ça la vérité ! Tout l’argent des passeports là va dans les poches des particuliers.

— Quoi ? s’étonne un autre plus loin.

— Dans tous les cas, il paraît que c’est un douanier dégagé qui est nommé secrétaire général adjoint de la Moralisation.

Là, tout le monde éclate de rire.

— C’est vrai ce qu’il dit : je le connais, ce douanier, confirme celui qui a parlé de l'argent des passeports. Ce douanier dégraissé est un ami. Il s’appelle Djirmi.

— Moi, j’ai lu cela sur le net. Alors j’avais des doutes. Comme tu confirmes, je vais prendre cette information au sérieux, redit celui qui a livré cette information.

— Oui, à propos de ce dégraissage à la douane, il paraît qu'ils ont gommé des vrais douaniers pour dire que c’est une erreur !

— Un ou deux, je peux croire à l’erreur. Mais quand il a une vingtaine, une centaine, dites donc, y a encore erreur ? De qui se moque-t-on, hein ?

— Et ce n’est pas fini : la douane a décidé unilatéralement de faire passer le dédouanement d’un moto à 200 000 F CFA en plein exercice budgétaire. Ce n’est pas inscrit dans la loi des finances 2012. La douane justifie cela par le fait que de plus en plus, les gens achètent des motos. Ils se sont levés un matin pour imposer cela, sans se référer au ministère des finances. Quel désordre !

— N’avez-vous pas suivi la radio nationale le vendredi nuit ? Un notaire dit qu’il a appréhendé un usurpateur de son titre mais que c’est un officier de la police qui est allé se porter garant pour ce faussaire soit libéré en attendant la procédure. Depuis trois ans, ce malfrat de la pure espèce est dans la nature.

— Quoi ? Moi à la place de ce notaire, je vais poursuivre cet officier de la police.

— C’est que ce policier agissait en complicité avec ce faux notaire.      Chaque fois qu’un client est servi, il s’en va. La discussion en prend un coup. A mon tour, je suis parti. Je ne connais plus la suite, ni les gens qui échangeaient ainsi sur la vie au Tchad. Mais quelques heures après, j'ai appris que le Président de la république a dit qu'il avait signé un décret radiant sept douaniers. Comment se fait-il qu'ils sont plus de quatre cents après? Règlement de compte? Tentative de faire de la place aux siens? Nous sommes au Tchad. Dans ce pays, tout est possible.