Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

bachir.jpg

 

 

Dans ce second round de notre croisade contre les grosses pontes du système, le poulet, pardon

La cible se nomme Ahmat Mahamat Bachir alias le perroquet national. Centrafricain à l’état civil,

Plus royaliste que le roi et robin des bois des basses besognes.son domaine de prédilection est la bouffonnerie, son vocabulaire se limite à des grossièretés  et goujateries du genre  " délinquant, voyou, mercenaire… "  Il a un langage ordurier et excelle par ses coups tordus.

Dans un pays normal il serait inculpé pour haute trahison à la nation et conduit au peloton d’exécution, malheureusement nous sommes dans la jungle.

Dans ses élucubrations et gesticulations relayées en boucle par la télé Tchad, il voue une haine viscérale et originelle  pour le peuple Tchadien, une preuve palpable pour mettre en question sa nationalité et nous réitérons notre conviction.

Cet individu à la moralité douteuse continue de gravir les échelons de la république  par des méthodes démagogiques, phénoménales et non catholiques dont seuls les clowns de sa pointure détiennent le secret.

par ses actes de vandalisme, il s’est taillé en un temps record un palmarès en beton.il brule les véhicules des paisibles citoyens au vu et au su de tout le monde, chasse les mendiants qui ne vivent que par la charité, impose un bras de fer aux mototaxis, interdit la pêche et toute forme d’activité adjacente dit-il pour préserver l’environnement .bon sang, l’environnement est maltraité par les chinois.se croyant en territoire conquis, ils déversent des produits chimiques dans cette pauvre  nature biodégradable.

Il n’aime pas les pauvres et ne rate pas les occasions pour le faire savoir. Lors d’une de ses sorties fracassantes, il disait royalement que le Tchad n’est pas un pays de pauvres. Mon œil. Pour couronner le tout, il concocte souterrainement des projets sataniques entre autres casser la plume à certains journalistes.

Il est l’homme le plus rejeté par l’opinion nationale, c’est un secret de polichinelle. Nous avons mené une statistique, sur un échantillon de commerçants, mendiants, bureaucrates, bouchers, étudiants et dockers, ils sont tous unanimes et les avis convergent.

 

Nous avons eu le privilège de rencontrer un de ses  anciens amis de Bangui et tenez-vous bien l’homme n’as pas changé d’un iota.il n’est pas allé par le dos de la cuillère pour nous le décrire, par étique journalistique, nous vous préservons de certains passages. Âmes sensibles, abstenez-vous !

Voici la rocambolesque description " Ahmat Bachir était un  noctambule et un couche-tard de la pure espèce, les maquis de Bangui étaient dans sa poche, il les  fréquentait abusivement et rentrait nuitamment.il lui arrivait souvent de croiser les patrouilles policières et se lançait à des folles courses-poursuites avec ces dernieres.ses cris de détresse réveillaient le voisinage. Durant toute une décennie, il n’est jamais rentré par le portail, il escaladait toujours le mur et tombait parfois, les stigmates sont encore visibles.il se saoulait comme un polonais en raffolant plusieurs bouteilles de bière à la vitesse de la lumière d’où son  fameux pseudonyme  brasserie .sa bière favorite était la Gala.il fut jeté en taule à plusieurs reprises pour ivresse publique"  ....fin de citation.eh bien les amis on s’attendait à ça, c’est du perroquet national tout craché.

En somme, nous pouvons dire qu’il n’y a pas eu  des mutations dans sa vie entre Bangui et Ndjamena à une différence près, à Bangui il était délinquant dans la rue, à Ndjamena il le demeure dans les engrenages  de la république.

Comme quoi le berger ne se moque jamais de la bergère.

 

Nous sommes de la Génération Y, nous sommes des activistes et des cyberdissidents, ce pays est le nôtre, nous défions le MPS dans son antre et nous y laisserons notre peau en martyrs s’il le faut.


Abdoulaye Djeroua

Programmeur informatique

Membre fondateur de la Génération Y

N’djamena, République du Tchad

berkemfils@yahoo.fr