Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1872777-2561184


Si ces derniers temps des personnes distillent des informations selon lesquelles Ahmat Mahamat Bâchir, actuel Directeur de Cabinet Civil du Chef de l’Etat serait auditionné et probablement arrêté, c’est de la pure diversion. Ces sont des personnes proches de ce personnage sinistre qui font circuler cette information juste pour embrouiller les pistes et le disculper dans son implication à l’arrestation de Mahamat Saleh Annadif.


En réalité, Ahmat Mahamat Bachir doit répondre des actes de détournements de fonds concernant les recettes de Laricom sur la délivrance des passeports et logés dans un compte à la Banque agricole et commerciale. Cet argent a été distrait à l’époque où Ahmat Bâchir était ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique. Il s’agit d’une bagatelle d’environ Un milliard et demi.


C’est dans ce cadre que le Ministre de la Justice, de la Moralisation et de la Bonne Gouvernance, Garde de Sceaux, est en train de couvrir sa taupe au sein du cabinet présidentiel. Abdoulaye Sabre Fadoul est passé maître dans l’art de faire chanter ses collègues membres du gouvernement au point où il place partout ses frères dans les postes juteux.


C’est ainsi qu’il a fait pression sur le Ministre de la Communication, Hassan Sylla Bakari et son collègue des Finances, pour nommer un de ses cousins comme Agent Comptable de l’Office Nationale de Radio et Télévision du Tchad (ONRTV). Connaissant la faiblesse de Samir Adam, il a réussi par des pressions savamment administrées, à faire nommer deux de ses parents à l’Organe de Contrôle de Marchés Publics. Dont son propre petit frère qui devient directeur au sein de l’OCMP.


Le surdoué de l’équipe Nadingar terrorise tout le monde et se taille un habit de caïd et de Goodfather (Le Parrain) comme dans la Mafia sicilienne. La moralisation de notre vie publique a encore du chemin à faire.