Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Sans titre-copie-6

Le jeune député malvoyant Beral Mbaikoubou taxait il y a qlq jours le Ministron Ahmat Bachir de super-voyou dans une adresse épistolaire très acerbe avec des mots crus.
Peu après, je vois surgir dans l'écran de la télé-Tchad le même Ahmat Bachir aux lèvres usées par l'alcool qui délire en ces termes: " si je trouve un mahadjir dans la rue de N'Djamena, je vais l'attraper, il va me montrer son alfaki. Je vais remettre le mahadjir a ses parents et je vais amener son marabout en prison pour enseigner le coran aux autres prisonniers (...)" ( dixit sacré Ahamat Bachir)!
En l'écoutant ainsi raison, je me demande si Bachir est lucide. Est-il en totalité de ses facultés?
Sur la chaîne nationale, regardée par des millions de personnes a travers le monde, un ministre dit agir comme un éléphant dans une échoppe de porcelaine, catapulte des innocents en prison, sans mesure d'accompagnement ni réflexions préalables. Un tel Ministron mérite-t-il de nous représenter?
Dans ses délires, il tempête et renchérit que la capitale Tchad n'est pas une ville des mendiants. Mais oublie-t-il qu'il fut un bâtard et orphelin puis talibe qui grandit de la mendicité?
En plus doit-on emprisonner un fakir ignorant qui ignore que la mendicité est punissable par Dieu et les hommes, sans l'informer de façon Manu militari?
Au même moment, j'ai remarqué que ce crétin de Bachir intimidait même la journaliste, cette dame qui l'interviewait. Celle-ci lui sourit comme toute réponse aux gesticulations farfelues du Ministron idiot qui renfrognait le visage et ainsi se donner de l'importance. Oh, Tchad, quel pays de moutons ou un délinquant sénile comme A.Bachir fait la pluie et le beau temps!
Peut-on diriger un pays avec une telle comédie avec des comédiens comme celui-la? C'est du jamais vu sous d'autres cieux.
Ailleurs les ministres, les députés ont de la courtoisie, respectent leurs peuples, pèsent leurs mots, contrôlent leur langage et leurs langues.
D'ou viennent ces ovnis politicards du Tchad qui n'ont qu'un langage ordurier, un comportement salace, une conduite de truands?
Ces bourricots du Tchad, devenus déjà ministres de la République, comment communiquent-ils avec leurs collègues de la sous-région avec un tel comportement et un tel langage, dignes d'un fou en liberté ou d'un ivrogne en errance?
Notre ane national, Ahmat Bachir, n'est pas le dernier cas atypique. D'autres nullités hantent et occupent les fauteuils de nos ministères avec toutes leurs lacunes et leurs bourdes.
Nous reviendrons sur ces autres atypies dans nos prochaines interventions.

Confidentiel: A.H