Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

C’est un constat fou que je suis amené à faire au vu de ce qui se passe en côte d’ivoire et en guinée Conakry. En effet, j’ai discuté personnellement avec des intellectuels et des hauts cadres, je dis bien intellectuels et haut cadres de ces pays mais le ton ethnique de leurs discours me surprend énormément.

 

Chers lecteurs, analysez vous-même ce que ces intellectuels sensés être modèles de leur société disent.

En côte d’Ivoire, à propos de la candidature du Dr Allassane Ouattara, un m’a laissé entendre : « nous ivoiriens, nous avons été gentils en leur offrant hospitalité  (Dioulas). Nous leur avons donné de travail. Mais cela ne leur suffit pas. Ils veulent être chefs. Ce n’est pas possible car la côte d’Ivoire est un pays qui nous est cher et n’importe qui ne peut prétendre la diriger ». Madame Bagbo, Simone Ehivet est partie jusqu’à l’extrême pour dire qu’eux les ivoiriens préfèrent être dirigés par un gorille que par Ouattara, ce dioula. Supposons que la Côte d’Ivoire appartienne aux baoulé, bétés et non aux dioulas. En quoi cela constitue –t-il un mérite particulier pour les premiers ? qu’ont-ils faits personnellement pour être dépositaires de la côte d’Ivoire et en proclamer ainsi leur orgueil ?

 

En Guinée aussi, le ton est le même. Plusieurs hauts cadres que j’ai rencontrés et discuté avec eux ne se gênent pas de dire qu’un peul ne peut diriger  la guinée, s’agissant de la candidature de Celou Dalein Diallo. Ils se demandent même : « Il y a des peuls au Mali, au Niger, au Tchad, au Cameroun, en Mauritanie. Pourquoi ces peuls n’ont-ils cherché à être chefs d’Etat et ce sont les peuls de Guinée d’abord qui veulent être chefs d’Etat ? » Pour eux, le peul est né pour être commerçant et berger  et non pour faire la politique. Tenez vous bien, parmi ceux qui tiennent ces propos, il y a même des docteurs, des professeurs agrégés. D’ailleurs, le professeur Alpha condé, éminent professeur et enseignant à la Sorbonne française a tenu le même langage identitaire pendant la campagne pour remporter les élections du deuxième tour.

C’est triste qu’au moment où on parle de démocratie, de débat d’idée, de la force des programmes, des intellectuels vitrine de leur société tiennent des discours ethniques, régionalistes, communautaire. C’est indigne, c’est puant, c’est honteux, c’est lamentable, c’est immoral  au 21ème siècle que pour gagner des élections on se replie sur les caractéristiques identitaires.

Barack Obama n’est il pas d’origine africaine et ne dirige t’il pas aujourd’hui les Etats Unis le pays le plus puissant du monde ? Rama Yade n’a-t-elle pas des parents 100% sénégalais avant d’avoir occupé plusieurs postes ministériels dans le gouvernement SARKOZY ?

Cessons de ramer contre le sens de l’histoire. Nous les africains, nous avons déjà trop de problèmes  à résoudre  pour en rajouter d’autres. Ces problèmes ont pour nom : la pauvreté, la guerre, l’absence des infrastructures de base, le SIDA, les inondations, la secheresse, les maladies diverses.

 

L’homme que je respecte moi est celui qui est capable de transformer son pays naturellement pauvre en un pays adorable. Je ne respecte pas du tout celui qui s’endort sur les richesses naturelles et ne sait que bomber sa poitrine d’orgueil. Un burkinabé et un malien qui n’ont pas de pétrole, ni de mer mais qui se battent pour faire avancer leur pays méritent plus de respect que tout autre citoyen qui s’endort sur les richesses naturelles.

Menons donc  le bon combat de la démocratie au détriment de la promotion du tribalisme, de la haine ethnique et du communautarisme.

Daniel hongramngaye

BP 69742, Ndjamena Tchad

hongramngaye@yahoo.fr