Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

mise au point 2 0

Mise au point sur la confusion de certaines écritures


Regards d’Africains de France/Ahmat Zéïdane Bichara, Prix Lorenzo Natali 2006.


Monsieur Timane Idriss, quand j’ai lu votre article relatif à l’arrestation  de Zéne Bada, je me suis réjoui dans la mesure où il existe encore des gens courageux qui osent exprimer tout haut via internet leurs opinions. Hélas, la prise de parole dans le sens opposé  au pouvoir en place à N’Djaména relève d’un choix risqué dont beaucoup préfèrent évitér au risque de perdre leur gagne pain ou de subir des représailles. Un pays de droit c’est aussi laisser librement s’exprimer tous ceux qui sont d’un avis contraire à soi. Nous avons besoin de ce courage pour susciter des débats contraditoires et dépassionnés afin de rendre la démocratie réelle et vivante, un jour, dans notre cher pays. Bien que nous n’ayons peut-être pas la chance de provoquer une brume révoltante comme le printemps arabe au Tchad, je demeure convaincu qu’un jour, « tous ceux qui tuent par l’épée, seront également tués par l’épée ». L’arrestation de Zéne Bada n’est pas la première et la dernière stratègie que le président dictateur tchadien utilise malicieusement pour attaquer et humilier les Hadjarayes. Mais qu’il se mette bien dans la tête, le plus brave des humains n’est pas celui qui humilie les autres, mais c’est plutôt  celui qui résiste à l’humiliation. Nelson Mandela a été humilié pendant plus de trente ans, mais il a fini par sortir de la prison en devenant le  président de la République Sud-africaine. Aux Etats-unis, les noirs ont été humiliés pendant des siécles, mais aujourd’hui, c’est l’un des leurs qui gouverne l’Etat le plus puissant du monde. Qu’il continue d’agir comme bon lui semble. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi il se limite qu’à Zéne Bada ? Pourquoi ne met-il pas tous les Hadjarayes en prision ? Il possède les armes, les forces de sécurité et de défense, l’argent, les tueurs à gage, les agents des renseignements les plus féroces du monde, le pouvoir, les alliés  de raison parmi les grands de ce monde dont je me reserve le droit de citer les noms. Comme dit un proverbe arabe : « il détient la viande et le couteau ».Mais qu’il sache une chose, le pouvoir temporel ne se maintient jamais éternellement, même si l’on bénéficie de la couverture des forces occultes ou du soutien immodéré des puissances des autres Etats et des lobbies de toutes sortes. Personne ici bas n’échappera au sort divin qui se résume parfaitement par ces propos : « L’homme est né poussière et il retournera poussière. Personne n’est indispensable ou moins encore irremplaçable dans l’exercice d’une fonction donnée. Chacun doit avoir conscience de faire juste sa part et de laisser la place aux autres. On entend souvent dire : on ne remplace pas l’équipe qui gagne. Bien sûr mais cette équipe doit gagner loyalement et dignement sans tricher.Qu’il sache que le poisson qui avale continuellement ses semblables finira par se faire avaler un jour par un autre plus gros. Qu’il sache que le premier sera le dernier et le dernier sera le premier. Qu’il sache également que c’est par  la même porte qu’il rentre et sort, que rentreront et sortiront ses ennemis.

 

Qu’’il sache également que les Hadjarayes d’autrefois et d’aujourd’hui sont porteurs des mêmes valeurs et d’un même état d’esprit malgré toutes les tibulations et injustices subies. Rien, ni personne ne peut leur enlever le rôle qu’ils ont joué dans l’histoire tumultueuse du Tchad.Qu’il sache enfin qu’il n’ya pas que la guerre pour enlever du pouvoir un homme, car même avec une simple épine si Dieu décide de mettre fin à sa vie, il le fera sans aucune condition. Qu’il se rappelle bien de la mort de son fils Brahim. Qu’il se rappelle aussi de la mort de son allié et maître Mouammar Khadafi, de Saddam Hissein, de Samuel Doe, de Jonas Savimbi, Mobutu Sese Seko etc. La liste malheureuse et nécrologique des hommes qui ont cru vivre éternellement est assez longue. Monsieur Timan Idriss, vous savez bien que les Hadjarayes ont aidé bien Idriss Deby à prendre le pouvoir, mais vous ignorez totalement les raisons qui  les ont poussés à briser le pouvoir d’Hissein Habré. S’il y a des ethnies au Tchad qui sont obnubulés par le pouvoir, l’ethnie hadjaraye s’est toujours revolté contre l’injustice et les inégalités. Alors que les Zaghawas pensent plutôt conserver éternellement le pouvoir au Tchad même si l’idée paraît tout à fait abbérrante et stupide.Ils se moquent complétement des partisans  d’un Tchad uni, fort et prospère où tous les tchadiens vivent en parfaite harmonie, en paix dans un esprit de solidarité, de tolérance et d’équité. Ne confondez jamais lumière et soleil. Bien que les deux choses produisent à peu prêt les mêmes éffets. Pour demander à Idriss Dèby de punir tous ceux qui détournent les deniers publics sans aucune exception, c’est encore mieux le lui demander d’attraper un lézard qui court sur un mur par la queue. Déby ne punira jamais ses frères et sœurs Zaghawas, d’autant que c’est de lui que sortent ces théorèmes machéavéliques et sanguinaires. Le fautif, c’est toujours l’autre qui vient d’ailleurs.