Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                images-copie-21.jpeg

     En prison pour détournement, Zen Bada demande une évacuation sanitaire

               N'Djamena - Le Directeur Général des grands travaux au Tchad Mahamat Zen Bada, incarcéré depuis janvier pour
détournements de fonds, et souffrant de problèmes neurologiques, a demandé mercredi son évacuation sanitaire a l'étranger, a-t-on appris de son avocat mercredi.

 
               D'après l'avocat de M. Zen Bada, Me Ngadjadoum "les médecins ont constaté son état et ont indiqué qu'il n'existe pas de plateau (médical) approprié pour sa prise en charge (au Tchad) (...) mais la chancellerie refuse (son évacuation)".


               "Malgré la contre expertise effectuée à la demande du Parquet Général qui confirme l'inexistence d'un plateau médical approprié, nous nous heurtons toujours au refus du Ministre de la justice" a-t-il ajouté.


               "Zen Bada est très malade il risque de perdre ses jambes" a affirmé à l'AFP le frère aîné de Zen Bada, Hissein Moussa, ajoutant que "Si on laisse dans son état actuel il va mourir".

 
               Interrogé par l'AFP, le Ministre de la justice Abdoulaye Sabre Fadoul, a indiqué que "La loi n'autorise jamais un inculpé d'aller se faire soigner à l'etranger. Et là, la position du ministère est claire et ferme.(...) Ce serait une injustice à l'égard d'autres prisonniers qui n'auront pas la chance d'être évacués".

 
               "La chancellerie a toujours donné des instructions pour que les détenus, qu'ils soient des anonymes ou des personnalités, soient pris en charge médicalement. En conséquence, Mahamat Zen Bada peut être référé dans n'importe quel hôpital du pays pour recevoir des soins" a précisé le ministre.


               Selon une source judiciaire, M. Zene Bada est accusé d'avoir détourné plus d'un milliard de francs CFA (1,5 million d'euros).