Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

1295967949301.jpg

La commission Adhoc chargée  de statuer sur la demande de  levée de l'immunité parlementaire du  député Saleh Kebzabo est en congé  du 5 au 30 janvier en raison de la campagne pour les élections communales du 22 janvier prochain.  Elle a été convoquée en  urgence la semaine dernière  suite à  l’interview de la veuve du chef de village de Matta léré.


Cette  convocation est jugée  illégale,  car  la plupart de  membres de cette commission en majorité issus de l'opposition, étaient en province pour la campagne. Elle a auditionné le journaliste Edouard Takadji accompagné de son avocat et du directeur de publication de l’Observateur Samory Ngaradoumbe, et la dame.

On a remarqué que c’était plutôt,  une séance d’engueulade qu’a eu droit Takadji qui  a refusé de répondre aux questions car  le rôle de la commission n’est pas de rendre justice, mais d'auditionner. La  veuve, quant à elle, s’est rétractée,  refusant  de reconnaitre  qu’elle a été reçue lors d’une audience  en présence d’Haroun Kabadi, Président de l’Assemblée Nationale.

Du coup, nous disqualifions Haroun Kabadi et pensons qu’il n’est pas apte à diriger cette commission d’enquête,  l’opposition le récuse, car il est impliqué dans le complot en ayant pris part a la rencontre de la dame avec le Président Idriss Deby. Pourquoi une pauvre dame soit  reçue par le Président de la république ? Ce qui réveille notre soupçon sur la thèse d’une conspiration et cela confirme la piste d’une cabale !

En plus, a part le chef de village tué,  il ya 14 familles endeuillées, pourquoi, on   ne réclame-t-on pas justice pour toutes ces familles endeuillées?
Pourquoi focalise- t- on le débat sur  le chef de village  Massamba pabame?

La dame  tient des propos incohérents et décousu ce qui suppose qu’elle a été instrumentalisée !
 
Un autre problème  se pose, celui  de la commission d’enquête  que dirige  kabadi, est elle un tribunal ? Pourquoi-engueule-t-elle les gens ou est- elle chargée d’écouter les différentes parties?
A telle besoin de trois mois pour se prononcer sur une affaire aussi simple, si kebzabo a tort qu’on nous le  prouve et on  lève son immunité  parlementaire, sinon, que l’on nous dise et qu’il est innocent ? Point barre !

Au cours des différentes  rencontres de la commission,  c’est Haroun  Kabadi,  seul prend la parole, les autres membres se taisent, car ils savent eux mêmes que le dossier est vide, et ils n’ont pas de preuves contre Kebzabo, la femme veuve a peur même d’affronter Kebzabo car elle n’a pas d’arguments, elle est manipulée par Padaré et compagnie
 
Par ailleurs, la veuve, n’est pas la seule femme, épouse du  chef de village  défunt.
 
La prochaine session de l’Assemblée nationale est prévue pour le 0 5 mars, la commission est sommée de déposer son rapport le 30 janvier au plus tard et tout va se jouer.
On reste mobilisé ici à l’Assemblée nationale d’ici là

Source : député à l'Assemblée nationale,  opposé à cette démarche