Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

AppelssurActuBkoRFI162.jpg

Bonjour Juan,


C'est avec beaucoup d'attention et d’intérêt que j'ai suivi l’émission « appels sur l'actualité » de ce matin.une fois de plus merci pour la chance que vous offrez à des milliers voire des millions
d'auditeurs de part le monde et particulièrement en Afrique de pouvoir s'exprimer.
N'ayant pas pu intervenir, je me contenterai bien volontiers de vous narrer dans les lignes qui vont suivre mon avis sur la question.


Ce qui se passe au Tchad avec cette affaire de levée de l'immunité parlementaire du député Saleh kebzabo est une insulte et , une fois de plus, un affront faits au peuple tchadien. Sinon difficile de
comprendre  cet acharnement à l'encontre d'un député à l'assemblée nationale qui dans le cadre  et  à l’occasion de l'exercice de son mandat parlementaire se rend dans la région  où il est élu  pour se
rendre à l’évidence des tueries qui s'y sont déroulées sur place. Il constate les faits et recoupe les informations puis rédige un rapport qu'il adresse au Président de L' Assemblée Nationale. quoi de plus normal!!!


Sans vouloir m'attarder sur d'autres considérations j'ai, sur le plan du fondement juridique de cette plainte en diffamation une objection de taille. Me fondant strictement sur les dispositions de l'article
114 alinéa 1èr de la constitution : "Les membres du Parlement bénéficient de l'immunité parlementaire.
Aucun Parlementaire ne peut être poursuivi, recherché, arrêté,  détenu ou jugé pour des opinions ou votes émis par lui dans l'exercice de ses fonctions. " je vous dispense cher Juan de toute interprétation, le texte étant à lui seul suffisamment explicite et clair.


Cette demande de levée d'immunité parlementaire souffre de beaucoup d'autres failles juridiques que je m'efforcerai de ne pas souligner dans la perspective de me faire le plus succinct possible .


Il faut donc aller rechercher les causes de cette agitation juridico-politique puérile dans la sphère strictement politique. Le président Deby(aidé en cela par quelques bébés en politique , des
véritables OVNI) définitivement convaincu de son impopularité et du fait que son régime est désormais honni aussi bien par les tchadiens que par la communauté internationale, de plus en plus convaincue que seuls les régimes légitimes sont porteurs d’espérance et de changement, se lance dans une procédure de liquidation politique à défaut de celle physique  d'un homme politique en qui beaucoup de tchadiens placent un espoir de changement et d'alternance.


Une citation dont j'ignore l'auteur et qui me parait opportune d’être citée dit  en substance: on peut tromper une partie du peuple tout le temps, on peut tromper tout le peuple un temps, mais on ne peut tromper tout le peuple tout le temps...


Bien à vous.



MBAIDOUM FELICIEN MIANMARDE, LIBREVLLE-GABON