Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:Urgent- Le blogueur Mahaydine Babouri libéré grâce à une médiation familiale //Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

PtoLndPort5.jpg

LETTRE OUVERTE DE ACTUS/prpe AU PRÉSIDENT DE L’UNION INTERNATIONALE DES PARLEMENTAIRES SUR L’AFFAIRE DU DÉPUTÉ TCHADIEN SALEH KEBZABO.
A son Excellence Monsieur ABDELWAHAD RADI


Président de l’Union interparlementaire 5, chemin du Pommier Case postale 330 CH-1218 Le Grand-Saconnex / Genève Suisse
Excellence Monsieur le Président,


Notre Parti, ACTUS/prpe vient par la présente lettre, interpeller l’Union interparlementaire (IPU) que vous présidez sur la levée injuste et injustifiable de l’immunité parlementaire du député de l’opposition tchadienne, l’honorable Saleh Kebzabo. En effet, le lundi 19 décembre 2011, sous les injonctions du Ministère public, les députés tchadiens ont voté par 162 voix pour, 11 contre et 11 abstentions la création d'une commission chargée de l'examen de levée de l'immunité parlementaire de M. Saleh Kebzabo. Au demeurant rappelons que ledit Ministère est lui-même est sous la férule du dictateur général président Idriss Déby. L’issue du rapport de cette commission est triviale : il s’agit d’exhausser la volonté du tyran tchadien qui voudrait faire taire le leader du premier groupe de l’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale et Porte parole adjoint de la Coordination des Partis Politique pour la Défense de la Constitution (CPDC). Le despote tchadien détient le pouvoir absolu au Tchad en s’octroyant par fraudes successives, la majorité absolue des sièges au parlement et en opérant des hold up aux élections présidentielles. Il exerce parallèlement la réalité du pouvoir judiciaire qui est vassalisé à l’exécutif dans notre pays.

 

Lire Ici