Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

tine-alioune.jpg

Alioune Tine, Président de la RADDHO

 

Communiqué de presse

Suspendre la procédure de la  levée de l’immunité parlementaire du député  Saleh Kebzabo et libérer  M. Daniel Deuzeumbé Passalet

 

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa grave préoccupation devant la menace qui pèse  sur  l’immunité parlementaire de M.Saleh Kebzabo, leader de l’Union Nationale pour le Renouveau et la Démocratie (UNDR), et député à l’Assemblée Nationale tchadienne, poursuivi injustement  en diffamation par la veuve Massamba Pabamé née Lahr Idi dans l’affaire du village de Matta au Tchad.

 

Il est à rappeler que M.Saleh Kebzabo,est le chef de file de l’opposition démocratique au Tchad dont le parti est représenté majoritairement  à l’Assemblée nationale tchadienne. Depuis la dernière élection présidentielle d’avril 2011, boycottée par l’opposition tchadienne, M.Saleh Kebzabo est devenu l’homme politique à abattre du régime d’Idriss Deby.

 

La procédure de levée de son immunité parlementaire obéit manifestement à des considérations politiques à l’approche des élections communales dont l’Union Nationale pour la Démocratie (UNDR),  dont M.Kebzabo est le Président, a menacé de nouveau  de boycotter en exigeant plus de transparence dans le déroulement de scrutin.

 

Par ailleurs,  M.Daniel Deuzeumbé Passalet, Président des Droits de l’Homme Sans Frontière (DHSF), après avoir été convoqué par le procureur au Tchad, est actuellement incarcéré. Il lui est reproché de déclaration « calomnieuse » sur les antennes de Radio France Internationale (RFI) dans l’affaire qui oppose M.Kebzabo aux autorités tchadiennes.

 

Face à toutes ces menaces d’intimidation et de répression à l’encontre des opposants et défenseurs des droits de l’homme au Tchad, la RADDHO :

-             -Condamne la procédure de la levée parlementaire de M.Kebzabo ;

-          - Exige la suspension immédiate de toute mesure visant à museler davantage  les leaders de l’opposition tchadienne suffisamment étouffés ;

-          - Réclame la libération immédiate et sans délai de M.Daniel Deuzeumbé, détenu arbitrairement dans les locaux de l’Agence Nationale pour la Sécurité (ANS) ;

-          - Et enfin, la RADDHO met en garde les autorités tchadiennes devant leurs responsabilités sur tous ce qui arriverait à M.Saleh Kebzabo et M.Daniel Deuzeumbé.

 

Fait à Dakar, le 20 décembre 2011

 

Le Président

Alioune Tine

Lire communiqué: ICI