Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

grande-550178-692009.jpg

La ministre de la Justice, Aminata Touré, a réitéré, vendredi à Dakar, la volonté du gouvernement sénégalais de tenir "un procès juste et équitable", avant fin 2012, pour juger l’ancien président tchadien Hissène Habré, en exil au Sénégal depuis 21 ans.
‘’Le Sénégal est résolument engagé à tenir le procès envisagé contre M. Hissène Habré, au plus tard avant la fin de l’année 2012’’, rapporte un communiqué de son cabinet, reçu à l’APS. Mme Touré, qui a présidé la cérémonie d’ouverture d’une réunion avec une délégation de l’Union africaine (UA), ‘’a réaffirmé la volonté du gouvernement sénégalais d’arriver à un procès juste et équitable de M. Hissène Habré’’, rapporte un communiqué transmis à l’APS. Cette réunion a regroupé la délégation conduite par Me Robert Dossou, Représentant spécial du président de la Commission de l’Union africaine (UA), et la délégation du gouvernement sénégalais. Elle a porté sur la reprise des consultations pour la tenue au Sénégal du procès de M. Habré, suivant le mandat qu’il a reçu au nom de l’Afrique. ‘’Les travaux (des experts), prévus du 20 au 24 juillet 2012, ont commencé par l’examen du projet de Statut de la juridiction chargée de connaître de l’affaire. Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision adoptée le 31 janvier 2012 par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA’’, précise le texte. Une première réunion s’était tenue les 23 et 24 mars 2011. Par ailleurs, ‘’l’Etat du Sénégal prend acte de la décision rendue aujourd’hui (vendredi) par la Cour internationale de justice de La Haye, dans le cadre d’une procédure l’opposant au Royaume de Belgique et portant sur l’action en indication de mesures conservatoires contre M. Hissène Habré, ancien président de la République du Tchad’’. Exilé au Sénégal depuis la chute de régime, le président Habré est poursuivi pour divers crimes se rapportant à des violations graves du droit international humanitaire commis au Tchad, sous règne, de 1982 à 1990.
APS