Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

b6T8mS791996-02.jpg

Eric Topona, ancien journaliste de La Voix au Tchad.Il est démissionnaire.

 Le blog de makaila informe ses lecteurs et lectrices, de l’entretien téléphonique qu’il a eu ce dimanche 17 octobre 2010, avec Me Jean Bernard Padaré, avocat à la cour de Ndjaména dans l’affaire d’Eric Topona.

En effet, souvenez-vous, qu’à travers notre blog, deux articles ont été  successivement publiés se rapportant à la démission de l’hebdomadaire La Voix du jeune journaliste tchadien Eric Topona,  suite aux démêlées qui l’opposent aux dirigeants de ce même journal.

Par principe, notre blog a exprimé  son soutien et sa solidarité  légendaire à Eric Topona  au regard du contexte sociopolitique tchadien rempli de suspicion.

Néanmoins la publication de cette information dans notre blog, a suscité la réaction de l’autre partie, en l’occurrence celle Me Jean Bernard Padaré, que nous saluons l’esprit de fair-play et de dépassement, pour avoir manifesté sa volonté par un entretien téléphonique  par l’intermédiaire d’un frère depuis Ndjaména.

D’après les explications données à notre rédaction par l’avocat tchadien, il  nous semble que le problème est beaucoup plus complexe et profond au point qu’il nous est difficile de vérifier toute la véracité des informations  compte tenu de la distance qui nous sépare de la capitale tchadienne.

Tout en restant solidaire à notre confrère Eric Topona,  nous présentons  ici nos excuses à Me Padaré pour avoir visé sa personne,  saluons son courage d’avoir cherché à rétablir la vérité par le biais du dialogue afin de parvenir à  un consensus avec le journaliste tchadien et avec notre blog.

Pour toutes ces raisons, nous appelons toutes les parties concernées à privilégier, encourager et explorer toutes les voies des négociations pour aboutir ensemble à un consensus satisfaisant et que  nul ne soit lésé.

Par ailleurs, nous restons attentifs à suivre ce dossier pour vous informer de son état d’avancement.

Encore une fois, merci à tous ceux et celles qui ont bien voulu soutenir la cause d’Eric Topona et merci également à Me Jean Bernard Padaré pour son esprit large et démocratique qui aide à construire une société tchadienne fondée sur une liberté d'information diversifiée.

Makaila Nguebla