Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Pipeline110908275

Ce matin, les délégués ont été saisis au téléphone par  le Sous Préfet de Komé Ndébélé. Ce dernier leur faisait savoir qu’ils doivent à nouveau se rencontrer à Kome 5 pour une énième négociation. Aux environs de 8h30mn, ils sont montés dans le même véhicule que le Sous Préfet. Pendant le trajet, le Préfet de la Noya fait savoir  par téléphone a tous que le Gouverneur étant dépassé, dit qu’il se lave les mains et que CIS et ESSO peuvent décider du sort qu’ils veulent pour les employés.


   Arrivés a Kome 5, le S /Préfet laisse les délégués hors du camp et s’en va rejoindre les patrons de CIS et un nouveau  personnage qui  se présente comme ‘’DELEGUE DU PETROLE DU ‘’ . Celui –ci a  avant tout essayé de convaincre les employés résidents d’accepter de signer la mise à pied  conservatoire de 8 jours. En réponse, ils lui disent que même « une sanction de 8 seconde », ils n’accepteraient pas.
       De 9h 15mn à 14 heures, aucun des délégués n’a su ce qui s’est vraiment passé dans le camp puisque ils étaient toujours dehors. Vers 14h, quand les délégués ont enfin eu accès a la table des négociations après 6 longues heures de patience, le S / Préfet prend la parole et leur dit que les sanctions ont été réduites a 6 jours  et qu’ils doivent signer  sinon que la compagnie à déjà calculé les droits sociaux de tous les employés et que tout  le monde peut se rendre a Bebedjia pour les récupérer. Toute cette comédie se passe sans la présence d’aucun cadre de la CIS.C’est alors que nos éminents administrateurs seront surpris par les réactions des délégués qui leur diront que pour que l’entreprise licencie le personnel, il faut  un préavis d’au moins deux semaines, une lettre de licenciement à chaque travailleur et surtout le motif du licenciement. D’autre part, ils ont démontré aux supers
fonctionnaires de l’Etat tchadien que dans notre pays, on ne licencie pas pour cause de grève.  Un délégué intervient pour ajouter que  depuis  15 mois que la CIS a viré tous sous traitants pour gérer elle-même le personnel, elle n’a jamais donné une carte professionnelle a aucun employé ce qui suppose qu’aucun impôt n’est versé et qu’aucun employé n’est déclaré a la Caisse Nationale de Prévoyance  Sociale(CNPS). Alors, comme elle veut virer tout le monde, elle doit payer a chacun cet argent pour sa ‘’prévoyance personnelle’’  pour  qu’il  se gère pendant le chômage.
          A ce moment, le « DELEGUE DU PETROLE DU SUD » à tenté  de convaincre les délégués du personnel de CIS.Ce fut une vaine tentative. Cette rencontre s’est terminée en queue de poisson.
     Autres choses, tous  les travailleurs nationaux (tchadiens) de Kome camp Drilling des autres compagnies (SCHLUMBERGER, FMC, PESCHAUD, WEATHERFORD, BAKER et autres) ont  décidé d’observer une grève de la faim pour soutenir leurs frères de la CIS. Rappelons que ceux –ci  sont privés de nourriture depuis 5 jours simplement parce qu’ils ont participé a la grève. Pour les pétroliers que sont  EXXONMOBIL et ses partenaires, grève égale bruit et dans ce monde  de pétrole, tout le monde dit tout bas : « les affaires n’aiment pas le bruit ».