Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

images
Excellence,
Nous avons l’honneur de venir par la présente, vous présenter nos doléances.

Excellence Monsieur le Président, nous sommes douzes jeunes pilotes diplomés de l'école " L' Ethiopian Pilot training school", nous sommes en service dans l’armée de l’air tchadienne depuis quatre(4) ans.
Et depuis ce temps, nous n’avons bénéficié que de six(6) heures de vol en moyenne.

Les douzes pilotes concernés se trouvent actuellement au Tchad, et non a Addis Abeba, ils ont achevé leur formation en 2008, cependant aucune opportunités ou presque de voler ne leur a été donnée.
Ceci étant du à la mauvaise volonté de certains officiers de l'armée de l'air, vous pouvez aisément comprendre notre frustration....
Notre promotion a terminé le programme avec 250h de vol, dont plus de 100 heures en solo, sans oublier les vols de nuit, les diverses qualifications, instruments avec multimoteurs...

Mais pourtant sur les trois (3) types d’aéronefs de transport (PC12, B1900, et B200) que dispose la base, il n’y a qu’un poignée de pilotes qui font la rotation sur ces avions au détriment des autres... Nos souhaitons dénoncer cette injustice dont nous sommes le victimes.

Nous sommes tous licenciés depuis 2008, et prêts à servir notre pays , cependant permettez moi de souligner que la jalousie et les rivalités intérieures gangrènent notre institution, ceci est une grande perte pour notre pays le Tchad.

La jeunesse est l'espoir et l'avenir de notre pays , nous assistons impuissants à un gachi énorme de nos acquis et de notre expertise acquise au fils des années mais aussi d'un investissement financier considérable...

De plus, nous avons eu à exposer à plusieurs reprises nos problèmes à nos chefs hiérarchiques mais aucune décision n’a été prise, nos plaintes sont restées vaines et ce depuis 4 ans, nous avons pris notre mal en patience, mais il est à présent temps d'agir.


Excellence Monsieur le Président de la République, chef suprême des armées, vous êtes le juge de dernier recours qui pourra nous rendre opérationnels.

Vous êtes à même de comprendre que la place d'un pilote est dans les airs et non au sol.

Excellence, Monsieur le Président, nous vous prions enfin d’intervenir personnellement pour que les moyens colossaux investis pour notre formation puissent donner les rendements attendus.
Veuillez, agréer Excellence Monsieur le Président l’assurance de notre considération.

                                                                                                                 Comité de revendication.