Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                                                                         Communiqué de presse


artoff88684


              Actes de représailles  contre le FPR et arrestations arbitraires des Tchadiens en RCA

La Coordination Internationale des Forces Vives Tchadiennes en exil exprime son indignation profonde devant les actes de représailles dont sont victimes les personnes supposées proches du Front Populaire pour le Redressement (FPR),  des  paisibles citoyens tchadiens  qui font l’objet depuis quelques jours d’arrestations arbitraires de la part des autorités centrafricaines sous  impulsion du régime autoritaire d’Idriss Deby.


Les Forces Vives Tchadiennes ont appris que l’armée centrafricaine a procédé à de nombreuses arrestations dans le milieu des Tchadiens vivant en République Centrafricaine parmi lesquels,  Mme Baba Laddé, paisible citoyenne dont le simple tort est d’avoir épousé  un homme politique opposant au pouvoir de Ndjaména.


Les Forces vives tchadiennes ne peuvent accepter  que des femmes, enfants et autres citoyens tchadiens qui ont choisi de vivre en harmonie en Centrafrique,  paient les frais du fait de leur appartenance ethnique, religieuse ou nationale à cause du différend politique et armé qui oppose le Front Populaire pour le Redressement aux autorités illégitimes de Ndjaména.
L’Etat centrafricain fidèle à ses habitudes d’enlèvement, de séquestrations, des tortures et des détentions illégales de ses opposants et d’autres exilés se trouvant sur son sol,  confirme visiblement aux yeux du monde entier, le lourd soupçon qui pèse sur lui. Ce qui ternit l’image extérieure du régime de François Bozizé, accusé ici et par là par de nombreuses organisations de défense des droits de l’homme et des libertés publiques locales et internationales.
Les Forces Vives tchadiennes en exil tiennent dorénavant  pour responsables le régime de Bangui d’affaiblir l’élan de lutte du peuple tchadien par des actes de persécutions à l’encontre des membres de l’opposition tchadienne.


Devant cette situation gravissime, la Coordination internationale des Forces vives tchadiennes en exil :


- Dénonce sans réserve tout acte de représailles contre les  sympathisants du Front Populaire pour le Redressement (FPR) ;


- Exige la libération immédiate de l’épouse du Général Baba Laddé ;


 -  Sollicite de la délégation du Comité International de la Croix-Rouge basée en RCA de bien vouloir intercéder  rapidement  auprès des autorités de Bangui pour assurer la sécurité physique et morale des personnes interpellés et détenues arbitrairement ;
- Met en garde les autorités centrafricaines contre tout excès de violences à l’encontre des ressortissants tchadiens actuellement en détention dans les locaux de l’armée ou de la  police ;


- Et enfin, avertit le régime de Bangui que nous ne ménagerons  aucun effort pour attraire devant les juridictions sous-régionales et internationales compétentes  les auteurs et co-auteurs des actes de violations qui seront  commis à l’encontre des personnes arrêtées et qui transgressent  les règles et  les instruments internationaux en matière du respect  des droits de l’homme dont l’Etat centrafricain est signataire auxquels  il est tenu par l’obligation de se conformer  scrupuleusement.

 



                                                                                                        Fait, le 22 janvier 2012



Pôle Afrique de la Coordination Internationale des Forces Vives Tchadiennes en exil