Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

mje.jpg
Cliquez pour agrandir l'image

Selon les informations dont nous disposons, une réelle menace plane à nouveau, sur l’accord de paix signé à Doha entre le gouvernement soudanais et l’un de  principal  groupe rebelle du Darfour à savoir : le Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE) de Khalil Ibrahim.

En effet, la faction armée irrédentiste, signataire de cet accord, vient de poser une condition : le report immédiat d’élections en cours au Soudan avant toute continuité des négociations avec le gouvernement en place à Khartoum. Ce préalable vient à point nommer bloquer tout le processus et les efforts déployés par les uns et les autres dans le but de ramener la paix au Darfour et la stabilité au Soudan.

Du côté de Khartoum, on apprend que les autorités n’entendent pas céder  aux caprices et exigences d’une rébellion dorlotée et câlinée par la communauté internationale de sucroît entretenue par le régime de Ndjaména.

Selon nos sources, le Soudan  a rejeté  catégoriquement ce changement de cap du MJE et affirme qu’il est hors de question de reporter les élections en cours dans le pays,  étant donné qu’il y a eu plusieurs reports par le passé.

Les responsables politiques du JEM et le gouvernement se tournent vers les parties médiatrices en l’occurrence le Qatar, l’Union africaine (UA) et la Ligue Arabe qui ont soutenu et encouragé cette dynamique de paix entre les acteurs en conflit armé.

De notre point de vue, il est à retenir que l’idée du report d’élections au Soudan, intervient dans le but de cristalliser et bloquer le processus de paix, car les parties en négociations et leurs alliés respectifs ont tiré profit de cet accord qui a coûté  deux milliards de dollars au royaume du Qatar, investis pour le développement du Darfour.

Mais à vrai dire cette faramineuse somme est un butin qui sera partagé entre Idriss Deby, le MJE et une part reviendrait aux autorités soudanaises. C’est un deal qui a bien fonctionné.

Nous attendons la réaction du Qatar et de l’Union africaine face au nouveau rebondissement dans le processus de paix inter-soudanais.

A suivre……………..

 

La rédaction