Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Abuja-Nouveau revers diplomatique pour Idriss Deby : Le Conseil de paix de l’UA  exige l’annulation des poursuites contre El-béchir !


Réunion à Abuja au Nigéria , jeudi dernier,  plusieurs chefs d’Etats  du continent, se sont penchés sur le dossier du Darfour notamment le cas du Président El-béchir qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par Luis Morenos Ocampo, procureur auprès de la CPI.

 
Le Conseil de Paix et de la Sécurité de l’Union africaine a ouvertement exprimé son désaccord par rapport au mandat d’arrêt de la CPI affirmant que cela compliquait le processus de paix au Darfour, c’est la position adoptée globalement par de nombreux pays africains.


L’Union africaine (UA), a exigé par de prises de décisions et de  résolutions, l’annulation expresse et formelle des poursuites judiciaires contre le dirigeant soudanais.


Pour les observateurs avertis, cela consacre un nouveau revers diplomatique pour le Tchad et son président Idriss Deby, dont l’acharnement contre son homologue soudanais, traduit, véritablement une haine viscérale affichée.


L’opposition tchadienne en exil, salut cette position courageuse des dirigeants africains, dans le différend  qui oppose Khartoum à la CPI.


La justice universelle, ne doit être partiale, ni motivée  par des considérations politiques inavouées des puissances coloniales qui allument  le  feu ici et là et attisent les conflits armés  en Afrique, pour  faire main basse  sur les ressources naturelles de certains Etats, qui réclament plus d’autonomie dans la gestion de leurs richesses naturelles.


Pourquoi, ne reproche-t-on  pas quelque chose   à Idriss Deby, qui gère le Tchad, comme sa propriété  dans la répression et le sang ? Parce qu’au Tchad, Idriss Deby, garantit les intérêts de ses alliés occidentaux en général et principalement  des Français.


Le débat est ainsi ouvert !

 

Makaila Nguebla