Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

ABOUD
Les alliances : geste de patriotisme ou simple dépendance.

 

L’opposition tchadienne au front de l’Est a vu plusieurs étapes comprenant diverses écoles politiques. Dans cette perspective on voudrait souligner une de ces écoles : celle des alliances en tant qu’une vision adoptée par Monsieur Abdelwahid Aboud Mackaye pour parvenir au but assigné.

L’homme commença à incarner ses principes en fondant le mouvement FDL qui regroupe diverses personnalités politiques tchadiennes. Puis il testa son idée de l’union au sein du front de l’Est ; à commencer par ce qu’on appelle le front uni pour le changement (FUC) dont il occupa le poste du secrétaire général, à travers qui il réussira à fonder les bases du FUC de tout son charisme et son leadership. Les relations entre les composantes de ce front étaient marquées par des tensions très graves qui menaçaient sa survie. Les propositions et solutions du secrétaire général furent  rejetées par certains. C’est avec  beaucoup de sagesse que Mr. Aboud a su dépasser les  obstacles et garder une tendance nationale durant sa direction. C’est pourquoi il a pris la décision, après le ralliement de Mahamat Nour, de diriger lui-même le FUC, malgré les difficultés, avec pour but de préserver le front uni.

C’est à ce moment là qu’a commencé le défit réel pour une opposition armée. Les différentes fractions (UFPD, CNT, RFC, CDR, FUC…..) n’étaient pas toujours en accord vu les difficultés pour les uns et les ambitions pour les autres. Dans cette ambiance et cette multitude de choix Mr. Abdelwahid Aboud décida de s’unir avec l’UFPD du général Nouri et le CDR de Mr. Acheik Ibn Oumar. Cette union donna naissance au mouvement UFDD  avec pour président Mr. Nouri et Mr. Abdelwahid fut nommé de nouveau secrétaire général. Ce dernier front réussira à secouer de toute sa force le pouvoir en place. Peu après des divergences et malentendus ont émergés entres les factions. Mr. Aboud a pu mettre un terme à ces malentendus.  Il a proposé des reformes très profondes en gardant le nom de l’union après avoir ajouté le terme « fondamental » s’attribuant ainsi la légitimité de droit sur le nom : « UFDDF », qui fait parti de quatre front qui sont : UFDD, RFC, CNT et UFDDF, cela marque une nouvelle ère pour l’opposition armée surtout après l’échec de l’accord de Sirte, le ralliement du CNT au régime et puis la mise en place d’une coordination militaire regroupant les trois partis : UFDD, RFC et UFDDF qui ont failli renverser le régime en place. De retour de N’djamena une déchirure se déclencha au sein de l’UFDD et eut pour résultat la naissance d’un nouveau parti « UFCD ».

Durant toute cette période Mr. Abdelwahid Aboud maintenait toujours ses principes qui sont celles de l’union. Et pour faire face à des nombreuses difficultés survenues, ils décidèrent de nouveau de s’unir et on retrouve Mr. Aboud à la tête de ce projet unitaire de toute sa volonté d’unifier et crée l’Alliance Nationale composée de : UFDD, UFDDF et FSR.  

Le RFC et l’UFCD s’abstenaient de rejoindre l’alliance. Connu par le passé Mr Aboud s’est vu dans l’obligation de continuer les entretiens avec ses deux frères d’armes pour les convaincre à regagner l’Alliance Nationale, il a au moins réussi à faire participer militairement par une sorte de coordination militaire le président de l’UFCD aux combats acharnés de Goz beida et Amdjirema mais par contre ses entretiens avec le président de RFC son restés vains mais sans autant coupé le contact. L’Alliance Nationale a montré par la suite ses limites. C’est pourquoi une nouvelle union regroupant tous les mouvements fut envisagée.

A cet effet une commission fut formée. Elle consiste à établir le programme fondamental de l’union général des mouvements armées et Mr. Aboud et son équipe comme toujours marquaient de leur sceau le projet et contribueront de toute leurs idées à la création de l’UFR avec pour président Mr Timan Erdimi et Mr. Abdelwahid Aboud occupa le poste de deuxième vice président.

A travers ce bref passage, on constate que Mr. Abdelwahid Aboud fait parti et demeure parmi les hommes clés, ceux qui ont acquit l’expérience de la vie et particulièrement dans la révolution tchadienne ou il a passé la plupart de son existence. Ceci fait de lui un personnage exceptionnel et convaincu du bienfait de l’union. C’est une position que le monde doit prendre en considération aujourd’hui et demain pour construire le futur.     

 

ALI BOUKAR