Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Lettre ouverte sur le Tchad - La communauté interationale se trompe en considérant le présdent Idriss Deby comme gage d'une stabilité sous-régionale face aux menaces terroristes//

Géo-localisation

Publié par Mak

onuci.jpg

 

La résidence de Laurent Gbagbo à Abidjan a été partiellement détruite dimanche par des missiles tirés par des hélicoptères de l'Onuci et de la force française "Licorne", a déclaré un porte-parole du président sortant ivoirien.

Il n'a pas dit si Laurent Gbagbo se trouvait sur place au moment de l'attaque.

"Des hélicoptères français et de l'Onu continuent de tirer sur la résidence du président Gbagbo qui est partiellement détruite", a précisé par téléphone à Reuters Ahoua Don Mello. "Il y a une épaisse fumée mais nous n'avons pas d'autres détails sur les dégâts causés."

Un habitant du quartier de Cocody a également déclaré voir une épaisse colonne de fumée s'élever au-dessus de la résidence de Gbagbo.

Des hélicoptères de "Licorne" et de l'Onuci (Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire) ont mené des attaques pour neutraliser les armes lourdes des partisans de Gbagbo, a déclaré pour sa part un porte-parole de l'Onu.

"Nous poursuivons notre opération pour neutraliser les armes lourdes de Gbagbo (...) utilisées contre les civils et les Nations unies", a dit Hamadoun Touré.

Un correspondant de Reuters sur la base militaire française de Port-Bouët, près de l'aéroport, à une quinzaine de kilomètres de la résidence de Gbagbo, a déclaré qu'il entendait l'écho de fortes explosions provenant de la zone des combats.

Il précisé que quatre hélicoptères, deux de l'Onuci et deux de la force "Licorne", menaient les attaques.

"Ils ont déjà effectué deux rotations, revenant à la base pour se ravitailler en carburant et en missiles", a-t-il ajouté.

 

Source: reuters