Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Abdelmanane-20Khatab-1-.jpg

Réélu pour cinq ans à la tête du pays au premier tour d’une élection controversée le 25 avril 2011, Idriss Deby Itno  dans son plan d’anéantissement total de  notre pays qui vit  sous son  joug depuis 20 ans, vient d’arracher sa 4éme  « victoire » électorale.

 

Le régime de N’Djamena , avec  la connivence  de sa  cour faiseuse de miracle dont les principaux membres ne sont autres que les partisans de son parti état le MPS, ont décidé de prolonger de cinq (5) ans supplémentaires la dictature dans notre pays.

 

Sous l'étiquette du candidat de la renaissance Idriss Deby avec ses acolytes, ont investi tous les moyens à leur portée pour la conquête coûte que coûte la conservation du pouvoir. Il y a manifestement un consensus de toute l’opposition tchadienne pour constater qu’il y a eu fraudes électorales dépassant tout entendement.

 

Paradoxalement, les autorités chargées de constater ces graves exactions ne souhaitent pas revenir sur cette question et préfèrent sauter les étapes pour parler directement d’un succès. Avec une malhonnêteté intellectuelle déconcertante, le Conseil constitutionnel sans vergogne a validé la « réélection »D’ IDRISS DEBY ITNO au premier tour avec 83,59%

C’est définitivement prendre le peuple Tchadien pour un peuple stupide, lâche et sans courage !!!

 

Que cette bande de voleurs notoire et qui ne s’en cache même plus arrête de se moquer du peuple. Et nous autres tchadiens, levons nous pour nous battre. Oui nous aurons sûrement et à regret nos martyrs, mais cela n’est-il pas plus honorable de mourir pour le droit à sa liberté plutôt de vivre  sous la botte du régime dictatorial.

Pour nous, cette élection c’est un non-évènement, il y a eu plutôt  une farce électorale. Il n’y a pas eu d’élection parce qu’il n’y avait pas de compétiteur. Une élection illégale et anticonstitutionnelle ne sera pas du tout validée et reconnue par l’opposition démocratique.

A presque 21 ans de règne sans partage, nous avons constaté  qu’Idriss Deby a beaucoup plus besoin d’hommes en manque d’instruction  que des compétents car il ne se fortifie que par ceux qui ne connaissent pas sa faiblesse. L’homme  est entouré par une équipe des loubards faméliques qui menacent l’intérêt  général supérieur de notre pays, et le bien-être des tchadiens. Prenons l’exemple du clan du Président qui traumatise la population, ces derniers ont la capacité et la caractéristique d’intimider les opposants, ou  ceux qui lèvent le doigt ont de fortes chances de le voir couper.

Le Tchad  est régulièrement montré du doigt par la communauté internationale pour sa mauvaise gouvernance, notamment en matière de corruption et de transparence des dépenses publiques. Pour montrer sa force au peuple, ce régime  a  besoin de violence. La violence est sa seule crédibilité. Il légitime la violence seulement de sa part tout en mettant dans l’illégitimité toute forme d’opposition.

 

Nous pensons que si Idriss Deby était un acteur sérieux de la politique nationale, il devrait œuvrer  pour l'intérêt du Tchad  en nous conduisant vers une véritable démocratie et une paix sincère et durable.

Nous pouvons dire qu'aujourd'hui au Tchad tous les ingrédients sont réunis pour que  le peuple se soulève, malheureusement ce peuple est amorphe. Et pour cause ses dirigeants sont passives et ont acceptés l’avilissement.  Comme on dit : celui qui lutte peut gagner, mais celui qui ne lutte pas à déjà perdu.

 

20 ans n'ont pas suffit pour que Deby concilie les fils du Tchad. En 20 ans il n'a pas pu électrifier ni doter de l'eau potable N’Djamena ? Que fera t-il avec  5 ans de plus ?  Ceci n'augure rien de  significatif dans la situation actuelle du Tchad,  car le clan au pouvoir va continuer dans la même lancée de  médiocrité politique et de petites combines. Jouer sur l’injustice, sur l’abus de pouvoir n'engendreront que des frustrations et les frustrations n’engendreront que des violences et les persécutions créeront des rebellions, donc disons que Deby n'est pas une solution pour le Tchad, mais un problème.

 

 

Abdelmanane Khatab