Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Jean-Bernard-Padar--.JPG

 

 

Encore lui, Me Jean Bernard Padaré, « le tout puissant » Ministre  des Affaires Foncières et du Domaine. Décidément, cet avocat des causes perdues ne finit pas défrayer la chronique, depuis son  parachutage à la tête de ce maroquin, vidé de sa substance, le Ministère des
Affaires Foncières et du Domaine.

Nos antennes, sur place  nous font état  d’un certain nombre  des agissements  de cet avocat, qui aime l’argent, et oui beaucoup.

En effet, Me Jean-Bernard Padaré  a dû  user de fausses déclarations-chose gravissime en sa qualité d’avocat- pour faire obtenir à l’une de ses nombreuses épouses, le statut de réfugié politique par l’OFPRAA, l’Office Français de protection des réfugiés et apatrides.



 C’est ainsi que la « bonne dame » a élu domicile à Orléans depuis  au moins 4 ans dans un Appartement appartenant à Padaré. Elle y vit avec 5 enfants, dont 3 d’une de ses coépouses.

Chose curieuse, malgré son statut de réfugié politique en France, Madame Padaré est toujours salariée de l’Etat Tchadien, et régulièrement payée.

Aussi,  vous souviendra  t-il  qu’il ya quelques semaines, nous vous annoncions l’incendie   aussi suspecte que bizarre de  la maison de Jean Bernard Padaré, qui accusa à  cette époque son épouse, une Rwandaise d’en avoir profité pour y subtiliser et faire disparaître
une somme de 300.000.000 de FCFA. Il dit avoir passé un accord avec elle pour la laisser sortir du Tchad  quelques jours pour  y revenir avec l’argent.

Depuis un mois, elle n’est plus jamais revenue. Enfin, le Ministre Padaré, qui clamait á qui voulait l’entendre qu’il n’appartenait á aucun parti politique, bat campagne actuellement en tant que chef de mission du MPS du Mayo-Kebbi Ouest.


Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il annonce la perte de sa mallette contenant le trésor de guerre. Et curieusement, son épouse se trouvait á Garoua oú il se rend régulièrement. Sans mallette ?



La  dame, dont nous tairons le nom, ayant un statut de réfugiée ne peut pas entrer au Tchad.

Correspondance particulière

Correspondance particulière