Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Par Daniel

 

Chers compatriotes , les crises aiguës qui secouent l’enseignement supérieur n’ont qu’une et une seule origine : l’incompétence de Deby le Chef de l’Etat. Ne fuyez pas les débats. Etre intellectuel, c’est avoir un esprit libre. C’est dire les choses vraies et justes sans craintes, ni tergiversations. Mathématiquement parlant , c’est résoudre une équation sans contraintes. J’ai comme l’impression que les intervenants dans le débat  sur l'enseignement supérieur au Tchad s’expriment avec trop de contraintes et en dénonçant les manquements de l’enseignement supérieur au Tchad, ils donnent en même temps les preuves d’une éducation constipée.

Trois adages sont là pour nous rappeler que Deby est le premier responsable de tout ce qui arrive au Ministère de l’enseignement Supérieur. Et d’ailleurs, c’est méconnaitre les réalités du Tchad que de penser que le mal est plus grave à l’enseignement supérieur que dans les autres ministères. C’est la catastrophe partout au Tchad.

Revenons aux adages que j’évoquais.

·         « Le poisson pourrit par la tête »

·         « l’escalier se balaie par le haut ».

·         « Quand un chef boîte, tous les sujets boitent derrière lui ».

·         « Si tu as une plaie à la tête, ne transporte pas de l'eau salée ».

 

Qui nomme des recteurs et ministres incompétents au Tchad ? C’est Deby. Aucun critère objectif de nomination à ces postes prestigieux sinon le clientélisme, le militantisme, le régionalisme, le népotisme, le zaghawisme. Parfois même, on sape la morale en nommant des jeunes à la tête des hommes âges respectables, ayant des expériences révélées.

 

Qui abrège les fonctions de ces responsables à tout moment , sans motivations sérieuses? C’est encore Deby Itno. Comment en un ou deux ans, un recteur peut faire un travail sérieux. L’éducation, c’est un investissement et comme tout investissement, il faut du temps pour avoir des résultats. Deby lui s’en moque avec le jeu des décrets. Je me demande s’il ne sera pas dépaysé après le poste de président. Tellement, il est habitué aux décrets, il pourra difficilement s’en priver. Bon, ce n’est pas grave, peut être qu’il va mourir au pouvoir.

 

Qui cautionne le non paiement des bourses des étudiants ? c’est encore Deby Itno. Après plus de 20 ans de pouvoir, ne me dites pas qu’il ignore les problèmes de bourse récurrents à l’Université. Chaque année, ce problème se pose, et les étudiants doivent impérativement casser pour avoir ces maigres bourses de 25000 FCFA. Un président sérieux, d’un pays pétrolier ne peut assister impuissant devant une telle situation. Au Tchad de derby, on peut trouver un million d’individus qui sont capables de payer individuellement de leurs propres poches et chaque mois les bourses de nos étudiants. Quel paradoxe de constater les difficultés qu’un Etat dit "pétrolier" a pour soulager ces propres étudiants qui vivent dans des conditions difficiles ?

 

Et puis, il ne faut pas contourner la vérité. Pour le régime actuel, l’Université est inondée des kirdis sudistes et toute manœuvre visant à retarder cette progression est la bienvenue.  N’oublions pas surtout que ce régime moribond est né du FROLINAT. Donc c’est être naïf de penser qu’ils veulent du bien de l’enseignement supérieur, longtemps dominée par les laoukouras.

 

Cette politique de géopolitique n’est elle pas l’invention de Deby ? Même au temps du dictateur Hissein Habré, seule la compétence ouvre les portes de l’enseignement. Aujourd’hui, on nous parle d’équilibre régional dans l’enseignement. En d’autres, vous pouvez être un toto mais comme votre région est minoritaire à l’Université, on vous permet d’y accéder. Vous terminerez votre formation, même si vous n’avez pas le niveau. Vous soignerez les malades en dépit de vos carences académiques et professionnelles ravageuses. Vous enseignerez les autres , même si  vous-même, vous doutez de votre propre niveau intellectuel. Ainsi va le Tchad sous Deby

 

 

Qui incarne la facilité au Tchad ? C’est encore Deby. On le voit comment il nomme sans gène ces proches à des postes de responsabilité qu’ils ne méritent pas. Un gamin comme zackaria, Deby DG de Air toumai, des jeunes cancres de l'entourage jonchent les bureaux comme DAF de tous les ministères au Tchad. Cette vie facile comme objectif officieux de gouvernement de Deby se propage aussi à l’enseignement. Quand j’étais sur le banc, les élèves respectaient énormément leurs enseignants. Il fallait être courageux pour regarder dans les yeux son enseignant ou lui tendre la main. Aujourd’hui , qu’est ce qu’on voit à l’Université de Deby ? des étudiants et des élèves qui approchent leurs enseignants et leur apprendre comment ils peuvent les aider dans la tricherie lors des examens. Ecoutez moi bien : Education= difficulté. Que celui qui aime les facilités restent éloignés du temple de savoir.

 

Deby doit s’en aller. Il nous fait perdre le temps. Plutôt il dégage, mieux ca vaudra pour lui et pour son entourage.

 

hongramngaye@yahoo.fr