Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Que faire pour que les dénominations des avenues, rues et autres édifices ne soient pas fantaisistes?

 

Mais j’avais soulevé le caractère un peu trop folklorique de la chose parce que, au fil du temps, on constate que cette affaire de dénomination a pris l’allure d’une politique populiste pratiquée à des fins électoralistes.

Nous savons que la plupart des populistes, à la veille des échéances électorales, s’activent de manière presque hystérique pour gagner le plus des voix possibles. Mais cette pratique à ces règles bien qu’elles ne soient pas souvent honnêtes. Les candidats se livrent à des promesses dont on sait leur portée souvent mirifique ; ces promesses n’ont rien à avoir avec la réalité, mais qui restent quand même, sous d’autres cieux, dans les limites du jeu de l’art de la politique.

Cependant, ce que Deby est en train de faire risque de créer un grand problème à l’avenir car beaucoup des tchadiens n’acceptent pas qu’on leur impose des symboles qui ne convainquent pas vraiment. Je l’avais dit, le Tchad appartient à tous les tchadiens, il est donc inacceptable que le président se singularise par des actions qui devraient acquérir le consentement de toute la nation. Le citoyen honoré par la république n’appartient pas à sa famille nucléaire mais il appartient à la nation toute entière ; c’est une référence nationale.Et donc, sa distinction devrait être une affaire de l’Etat en non un acte partisan à caractère propagandiste.

De même, quand je dis que cette affaire risque de créer des problèmes à l’avenir, c’est parce que lorsque nous aurions un gouvernement responsable, tous ces dénominations devraient être revues ; ce qui ne serait certainement pas du gout des parents et amis de ceux qu’on avait déjà donné leurs noms à des avenues. Et c’est là le problème.

Chez-nous, il faut le reconnaitre, la notion de « Nation » est encore intimement liée à la famille nucléaire ou au meilleur des cas à la tribu. On conçoit le patriotisme à travers le prisme de la famille. Tant que la famille a des privilèges, alors tout est bien. Par contre lorsque la famille perd ses privilèges, alors le régime ou le président est mauvais ; il faudra se révolter contre lui.
De même, lors des différentes cérémonies d’inaugurations de ces avenues ou des rues, les parents des personnes honorées répètent invariablement la même chose : « nous sommes redevables à son excellence Idriss Deby Itno qui a pensé à notre famille. » et donc, pour eux, c’est un geste que le chef de l’Etat a fait l’égard de leur famille et non une reconnaissance de la République vis-à-vis de ses enfants distingués.

Mais que faut-il faire ?

 

Source: http://alhifrig.com/editorialDetail.asp?item_id=213