Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Certains et mêmes internautes multiplient leur pseudonyme mais leur style et leur argumentaire restent inchangés. Leurs vomis et leurs diarrhées verbaux résultent d’une ingestion de nourritures spirituelles et intellectuelles très mal préparées et servies à la va vite qu’ils ont du mal à digérer. Ces internautes compulsifs et constipés ont besoin de ces manifestations pour mieux se sentir.

Je ne fais le procès de personne mais un simple constat s’impose :
• ces internautes compulsifs vomissent ou font leur diarrhée sur tout article, et, souvent en dehors du sujet même de l’article.

• ils disposent de temps car l’heure à laquelle ils sont prolixes ne concorde pas avec le mode fonctionnement de ceux qui vivent sous des cieux moins cléments.
Faut-il pour autant filtrer voire verrouiller les commentaires ?
NON. Car le faire c’est :

• céder devant l’absurde ;
 
• faire croire à ces constipés compulsifs qu’ils sont censurés car ils proclament une vérité partagée par une majorité de tchadiens ;

• nier l’effort fait, au quotidien, par tous ces tchadiens anonymes qui cherchent à vivre en bon entente avec leur compatriote même s’ils ne partagent pas les mêmes aspirations cultuelles ;

• admettre que la majorité des tchadiens disposent d’un accès au web et qu’ils se laisseront influencer par ces vomis ou diarrhées ;

Il serait vraiment absurde de capituler devant la pure bêtise d’un petit nombre de privilégiés qui, dans leur exil doré, comble leur désoeuvrement devant leur clavier. Pour moi, ces internautes constipés et compulsifs sont ceux-là mêmes qui ont une peur bleue de l’unité de tous les tchadiens. Leurs tirades nauséabondes témoignent de leur crainte de n’avoir plus leur place dans un Tchad divers, certes, mais unis dans un idéal commun de lutte contre le sous-développement social et économique.

À tous ceux qui sont pour un Tchad uni dans sa diversité, je vous salut.

Yalnass