Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

senegal.jpg

Procéder au bilan du 4e Forum Social Sénégalais, en mettant l’accent uniquement sur le fait de l’avoir organisé, c’est dans le  contexte de la crise du système actuel et celle des civilisations, opérer une omission importante sur les dimensions culturelles apportées par le comité d’organisation de Ziguinchor.

 

En effet, de plus en plus, les crises qui ébranlent le système capitaliste dominant impliquent en même temps, une crise de la civilisation occidentale. C’est, dans une large mesure, celle-ci  qui est en question.

Dés lors c’est une conception de l’homme et de son rapport avec l’univers qui est remise en cause.

 

C’est pourquoi, en exhibant, à travers la marche d’ouverture de la 4e édition du FSS et les diverses soirées culturelles, des aspects marquants de la culture négro-africaine et une expression de la Sénégambie, le comité de Ziguinchor a indiqué une direction importante à scruter dans la mise en œuvre de Dakar 2011.

 

En effet, au-delà de l’exotisme,le « kumpo » le «ifammbodi », les danses du « ninkinanka », les sketches tirés des rites initiatiques et les musiques urbaines, sans du reste occulter l’autres expressions plus familières, ont livré un ensemble de messages dont certains étaient codés.

Malgré leur diversité, les expressions culturelles des peuples tout en étalant des représentations et des symboles, comportent, aussi un exposé scientifique et une pensée.

 

Que faire, quand une chanson et une danse peuvent rappeler au « prince » ses devoirs ?

Est-il méprisable de dévoiler par un masque un impératif oublié par un segment de la société ou un de ses membres ?

 

Aussi convient-il de revisiter le patrimoine culturel africain ou négro-africain ? Quelles sont les conceptions de l’homme et de son environnement gravées dans les chants, des « lel » les masques et autres ?

De toute  évidence le clin d’œil de Ziguinchor incite à reconsidérer les faits culturels afin qu’au-delà des apparences et de la gangue dépassée et inutilisable, on redécouvre les valeurs et les vérités qui fonderaient la libération de l’Afrique et  son développement endogène.

 

 

03 / 01 / 2011

 

Alioune Diop

 

Coalition Citoyenne de la Banlieue

(CCB / FSM 2011)

badadiop@hotmail.com